Trois nouveaux présidents pour les conseils départementaux de Franche-Comté

Publié le 02/04/2015 - 15:58
Mis à jour le 03/04/2015 - 15:49

Suite à la vague bleue des élections départementales, les départements du Doubs, du Jura et du Territoire-de-Belfort ont changé de couleurs et ont respectivement élus à leur tête Christine Bouquin, Clément Pernot et Florian Bouquet. La Haute-Saône, désormais seul département à gauche a reconduit Yves Krattinger.

ChristineBouquin25FlorianBouquet90ClmentPernot39etYvesKrattinger70.jpg
Christine Bouquin (25) 52 ans, Florian Bouquet (90) 37 ans, Clément Pernot (39) 53 ans et Yves Krattinger (70) 66 ans ©dr

Portraits

PUBLICITÉ

DOUBS

  • Christine Bouquin (SE) : 24 voix
  • Martine Voidey  (PS) : 14 voix 

Christine Bouquin, 52 ans, maire de Charquemont depuis 1995 dans le Haut-Doubs a sans surprise été été désignée présidente du Conseil départemental du Doubs avec le soutien de l’UMP, de l’UDI et du Modem. Elle est conseillère générale depuis 2001.

Présidente de l’association des maires du Doubs, présidente de la Communauté de communes du Pays de Maîche, elle devra renoncer à ce mandat en raison de ses nouvelles fonctions à la tête de l’exécutif départemental. Christine Bouquin est responsable de planification dans une entreprise de microtechnique travaillant pour l’horlogerie. Mais elle devrait également quitter cet emploi en raison de ses nouvelles fonctions.

JURA

Clément Pernod : 28 voix – 6 bulletins blancs

Le nouveau président UMP du Conseil départemental du Jura, Clément Pernot, 53 ans, est élu du canton de Champagnole depuis 2001.

M. Pernot a été réélu dans le canton de Champagnole dès le premier tour des départementales avec 51,56% des suffrages. Il a été élu conseiller général, puis conseiller départemental, de ce canton sans discontinue depuis 2001.

 Né le 21 décembre 1961, cet homme marié et père de deux enfants est initié à la politique dès sa jeunesse par père, ancien conseiller municipal et adjoint au maire à Champagnole, puis suppléant du député du Jura Gilbert Barbier (UDF). Centriste d’origine et Barriste convaincu, Clément Pernot a été membre de l’UDF jusqu’en 1988, avant de rejoindre l’UMP à sa création. 

Adjoint au maire de Champagnole depuis 1995, il en devient maire en 2008, ainsi que président de la communauté de communes de Champagnole Porte du Haut-Jura, mais ses nouvelles fonctions sont incompatibles avec ces mandats. 

Diplômé d’un DUT génie mécanique, d’une maîtrise d’économie et d’un DESS de gestion industrielle de la qualité, il a occupé la fonction de chargé de mission dans le développement économique dans une association à Champagnole, avant de devenir gestionnaire de patrimoine.

  • 1re  Vice-Présidente – Hélène PELISSARD,
  • 2ème Vice-Président – Jean-Michel DAUBIGNEY,
  • 3ème Vice-Président – François GODIN,
  • 4ème Vice-Présidente – Chantal TORCK,
  • 5ème Vice-Président – Dominique CHALUMEAUX,
  • 6ème Vice-Présidente – Marie-Christine CHAUVIN,
  • 7ème Vice-Président – Franck DAVID,
  • 8ème Vice-Président – Gilbert BLONDEAU,
  • 9ème Vice-Présidente – Sylvie VERMEILLET
  • 0ème Vice-Présidente – Françoise VESPA.

Le poste de Rapporteur général du budget est confié à Marie-Christine DALLOZ.

TERRITOIRE-DE-BELFORT

  •  Florian Bouquet (UMP)  12 voix
  • Christian Rayot (DVD) : 6 voix 

Florian Bouquet a été élu jeudi président UMP du Conseil départemental du Territoire-de-Belfort à 37 ans. 

Jusqu’ici maire de Châtenois-les-Forges - un mandat auquel il va désormais devoir renoncer -, il a été réélu dans le canton du même nom avec 43,95 % des suffrages, dimanche à l’issue de l’élection départementale. 

Né le 15 août 1977, M. Bouquet a grandi à Châtenois-les-Forges au sein d’une famille de petits commerçants, marchands de boissons, de fioul et de charbon. 

Cet homme marié et père de deux enfants a rejoint le RPR à 17 ans, en 1994, au moment du démarrage de la campagne présidentielle de Jacques Chirac.

Diplômé de l’École supérieure des technologies et des affaires (ESTA) à la CCI de Belfort, M. Bouquet a travaillé comme responsable qualité en relation client chez l’équipementier automobile Faurecia, en Angleterre, avant de rejoindre le groupe BNP Paribas. 

En juin 2002, il quitte le secteur bancaire et devient attaché parlementaire du député UMP Damien Meslot. Il est élu conseiller municipal de Châtenois-les-Forges (2.800 habitants) en mars 2008, puis devient maire en mars 2011.La même année, Florian Bouquet est élu une première fois conseiller du canton de Châtenois-les-Forges, où il a été réélu dimanche.

  •  1re Vice-présidente : Marie-Hélène Ivol (UMP), canton de Belfort 2
  • 2e Vice-président : Eric Koeberlé (Modem), canton de Bavilliers
  • 3e Vice-présidente : Marie-France Cefis (UDI), canton de Valdoie
  • 4e Vice-président : Frédéric Rousse (UMP), canton de Delle
  • 5e Vice-présidente : Marie-Claude Chitry-Clerc (UMP), canton de Bavilliers

HAUTE-SAÔNE 

A 66 ans,  le PS Yves Krattinger dirige le département de  la Haute-Saône depuis 2001. Il a été sénateur de la Haute-Saône de 2003 à 2014.

De 1975 à 2001, Yves Krattinger a enseigné la construction mécanique et microtechnique, au lycée Édouard-Belin de Vesoul puis au lycée Jules-Haag de Besançon.  Élu Conseiller municipal à 22 ans, il devient maire de Chaux-la-Lotière à 33 ans. Il est élu en 2001 Président du Conseil général de la Haute-Saône om il siège depuis 1988 en tant que Conseiller général du canton de Rioz.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Boris Boillon « radié » du Quai d’Orsay

Boris Boillon « radié » du Quai d’Orsay

Originaire de Pontarlier, Boris Boillon est connu pour avoir été conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Élysée et ex-ambassadeur en Irak et Tunisie. Il a été "radié" du Quai D'Orsay par un décret présidentiel du 17 octobre 2019, apprend-on ce mercredi par le quotidien La Lettre A.  

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Dans un communiqué de lundi 21 octobre 2019, l'ancien candidat à l'élection municipale en 2014 Jacques Grosperrin dit être "surpris et flatté" par les candidats à l'élection en 2020 qui auraient un programme largement inspiré du sien. Il leur reproche de ne pas "avoir d'imagination".

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.37
couvert
le 23/10 à 15h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
85 %

Sondage