Un artiste underground franc-comtois sur le devant de la scène bretonne

Publié le 13/09/2013 - 18:30
Mis à jour le 13/09/2013 - 19:57

Du 14 septembre au 20 septembre, l’artiste montbéliardais, Laurent Méthot expose ses oeuvres à l’Abri du Marin au Guilvinec, en Bretagne. L’occasion pour ce peintre de revenir dans une région qui l’inspire où il a ses habitudes depuis près de 20 ans.

Quel genre d’œuvres exposez-vous à l’Abri du Marin au Guilvinec à partir du 14 septembre ?

C'est une expo un peu comme un carnet de croquis, assez traditionnel, un mélange d’expression et d'impression, très figuratif. Je voulais un petit endroit pour faire la fête entre amis et la ville du Guilvinec m'offre la plus belle galerie de toute la région. Du coup, l'an prochain, je devrais y présenter l'expo préfacée par CharlElie et que j'ai présenté à la Japy Factory, à Besançon, Mulhouse etc. et qui sera exposé au salon d'art contemporain de Franche-Comté en Novembre prochain.

Pourquoi exposer vos œuvres en Bretagne ?

C'est un peu mon village du Prisonnier en quelque sorte, un petit côté vintage peut être... L'opposé radical de la Franche-Comté. Et artistiquement, là-bas, les couleurs m'inspirent, et je voulais rendre hommage humblement aux bretons, aux pêcheurs et à leur vie en passant une belle soirée avec eux le 14 septembre prochain.

Quels sont les liens qui vous unissent à cette région, si loin de la Franche-Comté ?

Le Guilvinec c'est mon deuxième port d'attache (après le Pays de Montbéliard). J’y suis allé la première fois en 1969, j'étais tout gosse et depuis bientôt 20 ans j'y retourne une à deux fois par an. Tous mes potes artistes du coin y vont régulièrement aussi. Il y a quelque chose de magique là bas, c'est le plus important port de pêche artisanale de France, tous mes amis sont marins, je pars tous les ans sur un chalutier avec eux. Ils me nourrissent de produits fabuleux : langoustines, ormeaux, tourteaux, lottes, moules , huîtres... Et moi, je leur apporte du Comté de douze mois, de la saucisse de Morteau, de la Montbéliard etc. La vie y est simple, saine et il y a une vraie culture bistrot, comme elle devait exister ici il y a cinquante ans. Là-bas, rien n’a changé : tu croises des bigoudènes en habits traditionnelles et tu manges des choses exceptionnelles.

Un parcours atypiquement artistique

A 16 ans, Laurent Methot est le plus jeune franc-comtois à exposer ses oeuvres.  Après avoir fait des études en architecture d’intérieur à Besançon, le montbéliardais est ensuite diplômé en communication marketing aux Beaux-Arts de Mulhouse. Il réalise des performances de peinture dans une cinquantaine de villes européennes. De 1989 à 1998, il est le programmateur du Cube, une salle de concert à Audincourt où des groupes tels que Madball, Lofofora, Mass hysteria, ou encore les Young Gods ont marqué leur empreinte et où des artistes bisontins, tels que Sylvain Bombled (Second rate, Generic, Mayerling), ont commencé. De 2009 jusqu'en 2012, Laurent Méthot est également programmateur artistique de la Japy factory, à la Factory à Beaucourt, un "grand terrain de jeu" de 4000 m2 où se confrontent plusieurs sortes d'art, tels que le design, l'architecture et la musique.

En 2001, ce fan de design vintage crée son entreprise, Edenliving, situé dans l'ancien cinéma de Beaucourt, où l'on y trouve toute sorte de produits : des lunettes, aux vêtements, en passant pas les accessoires des années 50 aux années 70. 

Tout au long de sa carrière, l’artiste montbéliardais a également réalisé également plus d’une centaine d'affiches et de logos pour des manifestations artistiques et institutions régionales.

Aujourd'hui, l'artiste compte une quarantaine d'expositions à son actif et n'a pas l'intention de s'arrêter là...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Avec son nouveau concept “Une semaine avec”, La Rodia repense ses modes de programmation

Du 11 au 15 mars 2024, la Rodia expérimentera un nouveau concept de programmation baptisé "Une semaine avec". Le principe est simple, plutôt que de programmer un artiste pour une seule soirée, l’idée est que celui-ci passe toute une semaine au sein de la cité comtoise afin de "tisser du lien" avec les habitants avant un concert à la Rodia en fin de semaine en guise de conclusion. David Demange, le directeur de La Rodia a présenté le contenu de ce premier format.

Place à l’écriture avec le Printemps des poètes à Besançon

Du 9 au 23 mars 2024, la 25e édition du Printemps des poètes aura comme invité d’honneur l’artiste plasticienne Pascale Lhomme-Rolot à la médiathèque Pierre de Coubertin de Besançon. Durant ces deux semaines, l'événement proposera des ateliers afin de développer l’éducation artistique et culturelle des publics à travers divers évènements créatifs, de lecture et d’écriture.

Le Festival d’autres formes revient à Besançon dès le 27 mars 2024

Le Festival d’autres formes (art et technologie) fera son grand retour pour une troisième édition du 27 mars au 14 avril 2024 dans dix lieux différents de Besançon. Au cours de ces trois week-end, les visiteurs pourront profiter d’un “moment d'évasion technologique et poétique”, à travers une programmation tournée sur les thèmes de l’eau et de l’adolescence.

Radio campus Besançon lance la 4ème édition de son concours de podcast étudiant

Radio Campus Besançon a officiellement donné le coup d’envoi de la quatrième édition du concours régional de podcast étudiant. Les participants ont jusqu’au 15 avril 2024 pour soumettre leur production et tenter de remporter jusqu’à 500€. Cette année, le thème n’est autre que… “Espoirs”.

Un nouvel EP live pour le groupe Dead Chic

Vendredi 23 février 2024 le groupe franc-comtois Dead Chic sort un EP live de 8 titres au format digital. Enregistré lors de leur concert du 27 octobre 2023 au Boeuf sur le Toit, "The Venus Ballroom Live" propose une immersion dans ce qui fait l’ADN du groupe, la scène live.

The Prodigy, Royal Blood, David Guetta… La programmation complète des Eurockéennes dévoilée

Après l’annonce des premiers noms en décembre dernier, les Eurockéennes de Belfort viennent de lever le voile sur la programmation complète de l’édition 2024 qui aura lieu du 4 au 7 juillet sur la presqu’île du Malsaucy. En plus des David Guetta, Lenny Kravitz, Gazo et autres viennent s’ajouter de belles surprises telles que Prodigy ou encore Royal Blood. 

Le Bo district festival s’invite dans le pays de Montbéliard

En 2024, le pays de Montbéliard agglomération et ses 73 communes sont au centre du projet Capitale française de la culture. Pour l’occasion, le Moloco propose un tout nouveau festival : Bo district. Du 9 au 14 avril 2024, une vingtaine de concerts, de tous genres musicaux (électro, pop, rock, indie, rap…) ainsi que des ateliers culturels seront proposés au grand public dans différentes villes du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.72
couvert
le 03/03 à 9h00
Vent
2.7 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
83 %