Un avion de chasse mirage 2000 disparaît des écrans radars dans le Haut-Doubs

Publié le 09/01/2019 - 18:13
Mis à jour le 09/01/2019 - 18:13

Mise à jour • Un avion de chasse Mirage 2000D qui avait décollé de la base aérienne de Nancy-Ochey (Meurthe-et-Moselle), a disparu des écrans radars ce mercredi 9 janvier 2019 peu après 11H00 dans une zone montagneuse entre le Doubs et Jura avec deux militaires à son bord, a-t-on appris auprès de la préfecture du Doubs. Des débris auraient été retrouvés à proximité de Mignovillard dans le Jura.

©https://www.change.org/p/stop-avions-en-fc ©
©https://www.change.org/p/stop-avions-en-fc ©

Le biplace aurait disparu des écrans radars. Il proviendrait de la base aérienne de Nancy-Ochey.  Le plan Sauvetage aéro-terrestre (Sater), qui encadre la recherche « d’un aéronef qui aurait pu se poser ou tomber », a été déclenché par le préfet du Doubs à 11H45, a précisé la préfecture.

« On est en recherche de cet avion qui a disparu des radars dans un secteur entre le Haut-Doubs et le Haut-Jura », a déclaré la préfecture, confirmant une information de l’Est républicain.

Les deux militaires qui étaient à bord ne se sont pas manifestés, a-t-on ajouté de même source. Les recherches dans cette vaste zone montagneuse sont rendues difficiles en
raison de la neige et du manque de visibilité.

Le Mirage 2000 « était non armé et ne disposait pas d’un réservoir supplémentaire », toujours selon la préfecture.

Des débris auraient été découverts à proximité de Mignovillard.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.74
couvert
le 26/05 à 9h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
74 %