Un commerçant des Chaprais use d'énormes pancartes pour pointer l’incivilité des gens...

Publié le 17/07/2023 - 10:05
Mis à jour le 17/07/2023 - 10:29

RAS-LE-BOL • Dans le quartier des Chaprais, le gérant du bureau de tabac Le Joker fait la chasse aux incivilités à grand coups de banderoles et de poubelles omniprésentes sur le parking… À ses frais et "seul contre tous". 

Difficile de passer devant les petits commerces du quartier sans remarquer les nombreuses bannières qui interpellent les gens à davantage de civisme placardées sur le parking à l’angle de la rue Tristan-Bernard et de la rue des Jardins. Cédric Grendene, le gérant du tabac Le Joker, a d’ailleurs investit, avec la boulangerie d'à côté, plus de 1.000 € pour tenter d’enrayer les phénomènes. 

Trois banderoles et plusieurs grosses poubelles sont ainsi disséminées sur ce parking d’une dizaine de places régulièrement "squattées" par les automobilistes peu scrupuleux malgré un stationnement limité à 15 minutes pour les clients des commerces. 

Des visiteurs du cimetière qui se moquent des pancartes

Le parking étant commun au bureau de tabac, Carrefour City et à la boulangerie, celui-ci est rapidement pris d’assaut. D’autant plus qu’il situé en face du cimetière des Chaprais où beaucoup de visiteurs viennent se garer sur le parking des commerces tout en restant insensibles à la pancarte Le cimetière n’est pas un commerce. 

© Élodie R.

Une autre incivilité a une fois de plus contraint le gérant à investir dans l’achat d’une nouvelle bannière : "Cette bordure n’est pas une poubelle". "Les gens ne sont pas très propres et les riverains commençaient à se plaindre", nous explique Cédric Grendene qui de son côté en avait également assez de nettoyer les détritus. Il a également depuis installé plusieurs grosses poubelles qui ont eu le mérite de rendre la zone bien plus propre.

Plus de dépôt de colis

Le gérant avoue toutefois un certain "ras-le bol général" qui l’a déjà contraint à stopper son service de dépôt de colis pourtant très plébiscité des Bisontin(e)s puisque le commerce est ouvert 7 jours sur 7. "Les gens venaient chercher leurs colis, les déballaient et jetaient tout les emballages sur place si bien qu’en 2 heure à peine, toutes mes poubelles étaient pleines", nous explique le gérant du Joker.

© Élodie R.

Sources d’énervement constant, il dit aujourd’hui être "en colère contre la justice" et demande "une vraie répression avec la mise en place de travaux d'intérêt général" pour tenter d’enrayer le phénomène car "aujourd’hui les gens n’ont peur de rien puisqu’ils ne risquent plus rien". Cédric Grendene affirme que ses appels répétés à la police lorsqu’un véhicule ventouse "squatte le parking" sont toujours restés sans réponse, "jamais personne ne vient", déplore-t-il.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.57
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
5.83 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
84 %