Un convoi de la liberté : une Bisontine mobilisée pour l’avenir de ses petits-enfants

Publié le 10/02/2022 - 16:41
Mis à jour le 11/02/2022 - 16:29

DIAPORAMA • Isabelle Dupont a créé la page Facebook « Le convoi de la liberté Bourgogne-Franche-Comté » et milite pour le collectif « Mamans Louves 25 ». Elle compte bien se rendre à Paris ce vendredi 11 février 2022 afin de protester contre les mesures sanitaires. Ce matin, le rendez-vous était donné à 9h15 au départ de Chateaufarine à Besançon et le cortège est parti de Dijon à 14h15…

Jeudi matin, le préfet de police a annoncé l’interdiction du convoi de la liberté, inspirés d'un mouvement lancé au Canada pour protester contre les restrictions sanitaires, qui souhaite"bloquer la capitale" ce vendredi.

"Il est certain que nous ne pourrons pas tous rallier la capitale. Si nous arrivons déjà au périphérique, ça sera déjà bien (...) Nous avons fait une halte à Billey où nous avons attendu les Jurassiens. Là, nous nous apprêtons à partir de Dijon", indique Isabelle Dupont (voir sa vidéo ci-dessous).

"Il faut reprendre nos droits"

À 61 ans, Isabelle Dupont a décidé de se mobiliser pour ses deux petites filles : "Je ne veux pas que l’on continue à les torturer avec des masques, des tests et encore moins avec un pass vaccinal", s’insurge-t-elle. 

Pour Isabelle, ce rendez-vous à Paris puis à Bruxelles est l’occasion de "reprendre ses droits". La Bisontine a, pour cela, prévu de partir seule en voiture et de dormir dans son coffre lors des haltes: "Nos ancêtres se sont battus pour nos droits. Il faut prendre nos droits et que nous nous battions pour la liberté de choix. Nous voulons rester libres tout simplement", précise-t-elle. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Grand Besançon Métropole reçoit près de 2 millions d’euros pour Besançon

Pour la deuxième année consécutive, Grand Besançon Métropole va recevoir une nouvelle Dotation politique de la Ville (DPV) pour l’année 2022 dont le montant s’élève à 1.813.985 millions d’euros. Les projets prévus avec cette dotation seront soumis au vote des élus de l’agglomération lors du prochain conseil communautaire le 11 mai.

Bourgogne Franche-Comté : un dispositif d’accueil personnalisé à destination des étudiants ukrainiens 

Les étudiants ukrainiens bénéficiaires de la protection temporaire, dispositif mis en place par l’Union européenne, sont accueillis au sein des résidences du Crous Bourgogne-Franche-Comté qui a mis en place un accompagnement personnalisé de ces étudiants, a-t-on appris dans un communiqué du 5 mai 2022. A ce jour, 14 étudiants ukrainiens sont accueillis à Dijon.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.51
nuageux
le 25/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
18 %

Sondage