Un ex-membre du MoDem porte un T-shirt néonazi sur Facebook

Publié le 24/11/2015 - 15:12
Mis à jour le 24/11/2015 - 16:32

Cet été 2015, l'ex-membre du MoDem et nouveau membre du Front national dans le Doubs, Florent-Pierrick Baumer, a été surpris sur Facebook à porter un t-shirt d'une marque connue pour ses idées fascistes par les administrateurs du blog Fafwatch Franche-Comté. Il s'explique...

33FlorentPierrickBAUMER.jpg
33- Florent-Pierrick BAUMER Restaurateur du patrimoine BOUCLE, 23 ans
PUBLICITÉ

Florent-Pierrick Baumer était candidat pour le MoDem lors des dernières élections départementales en Franche-Comté. Finalement, il a opté pour le Front national en 2015. Il s’en explique. « J’étais bien las des querelles politiciennes, des scandales à répétition, de l’incapacité des élites à redresser la barre (on le constate malheureusement encore à ce jour), les abus et les dérives sociales, et j’avais annoncé dans un communiqué de presse ne pas me rendre complice de cette « forfaiture générale ». J’ai fait mon boulot jusqu’au bout et tout s’est déroulé sereinement lors de mon départ. J’avais, quand j’ai débuté le militantisme politique, foi en l’Europe. Qui de mieux que Bayrou pour incarner cette image… Malheureusement, je me suis aperçu au fil des ans que la vision que j’avais de l’Europe était bien loin de la réalité. Cela étant, je ne regrette pas : j’ai beaucoup appris et cela a été une aventure humaine fantastique. » 

Le nouveau membre du FN ajoute que « sociétalement parlant« , il a toujours été plutôt « conservateur » : « J’ai toujours été plutôt conservateur. L’identité nationale, les valeurs, les traditions sont des sujets qui me sont chers. Dès 2007, je m’étais juré de ne jamais soutenir le petit nerveux et menteur Sarkozy, c’est donc tout naturellement que j’ai rejoint les rangs du Front en fin d’année 2014. » 

Une faute vestimentaire qui ne passe pas inaperçue

En juillet 2015, Florent-Pierrick Baumer a été surpris sur une photo de son compte Facebook portant un t-shirt de la marque White Rex par les administrateurs du blog Fafwatch Franche-Comté.

Cette marque de vêtements, est connue pour les symboles qu’elle arbore sur ses modèles. Certains t-shirts sont d’ailleurs décorés du nombre 88, un symbole pour les néonazis puisque la huitième lettre de l’alphabet est le H. Le « 88 » signifiant « HH » soit le salut fasciste « heil hitler ». Cette marque de vêtement serait donc très appréciée des membres de groupuscules néonazis. 

Florent-Pierrick Baumer admet : « Il est vrai que j’ai eu l’indélicatesse de faire un selfie, pour le profil d’un réseau social (auquel tout le monde à accès), qui visiblement fait polémique. » « Si j’avais su la signification et les origines de cette marque je ne l’aurai pas accepté ». 

Pour sa défense,  l’ex-membre du Modem explique que ce maillot lui a été offert. « Notez qu’esthétiquement, il est plutôt sympa. Il est clair que si j’avais su la signification et les origines de cette marque je ne l’aurai pas accepté. Je ne suis tout de même pas tout à fait démuni en matière d’expérience et de communication politique. Vous pensez bien que je n’aurai jamais pris le risque de porter ce genre de choses et qui plus est de publier ça en accès public en connaissance de cause. Et puis soyons sérieux, est-il raisonnable de caractériser une personne à la vue de sa tenue vestimentaire ? Si j’ai le malheur de me faire photographier une fois en survêtement, je serai d’office une racaille de zep ? Il faudra aussi me faire penser à changer de dentifrice, il y a marqué white power dessus. Cependant je ne pense pas que mon dentifrice soi suprémaciste. Comme le dit le pantin, qui nous sert de Premier ministre : pas d’amalgames. » 

Marine Le Pen : « Des néonazis, s’il y en a au FN, je les fous à la porte plus vite que la lumière »

Lors de la conférence de presse de Marine Le Pen peu avant son meeting à Micropolis à Besançon en octobre 2015, nous lui avions signalé que des militants encartés au Front national se montraient en photo portant des t-shirts néonazis, entourés de drapeau du troisième Reich, etc. Nous lui avions par la même occasion demandé si elle en était informé. Sa réponse s’est voulu sans ambiguïté. « Je le conteste formellement cette information qu’il y ait au sein de FN. Des néonazis, et croyez-moi que s’il y en a ou qui partage cette idéologie, je les fous à la porte plus vite que la lumière, certains l’ont déjà testé d’ailleurs. Là-dessus, il n’y a pas de débat en ce qui me concerne. Pour moi, des personnes qui s’autoproclament néonazis, je n’accorde pas la moindre autorité à leur parole, la moindre, par conséquent, si ces personnes disent cela, c’est parce qu’ils ont une volonté de nuire au Front national ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.47
peu nuageux
le 17/07 à 9h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1015.37 hPa
Humidité
53 %

Sondage