Un faux chèque de 22 000 euros pour le recteur

Publié le 12/04/2012 - 15:50
Mis à jour le 13/04/2012 - 12:57

Les collectifs des parents et enseignants en colère du Doubs et du Jura ont symboliquement donné un chèque de 22 000 euros correspondant à la prime de résultat maximale que peut toucher un recteur. Pour les syndicats enseignants, c'est un chèque "pour faire le sale boulot".

PUBLICITÉ

Le cortège est parti de la place de la Révolution mercredi après-midi jusqu’au rectorat ! Un faux « Eric Martin » a qui on a remis un chèque de « 22 000 euros pour le sale boulot »    correspondant à la prime que le recteur est susceptible de toucher cette année pour avoir atteint ses objectifs assignés en matière de carte scolaire« . Après une halte devant al permanence de l’UMP, les manifestants se sont rendus sous les fenêtre du rectorat à deux pas de là. 

Derrière cette cérémonie potache se cache la colère des collectif des parents d’élèves et des syndicats enseignants face à la fermeture de 31 classes dans le Jura et de 35 classes dans le Doubs et par voie de conséquence la fermeture de cinq et quatre classes. « Sans oublier l’énorme contingent silencieux des 45 postes de remplaçants supprimés, qui boutiront partout à des classes sans enseignants l’an prochain, et tous les enseignants du RASED, derniers remparts contre l’échec scolaire, eux aussi considérés comme superflus« .

 Réponse du recteur : cette prime n’a rien à voir avec les fermetures de classe 

Eric Martin, le vrai cette fois, s’est exprimé dans un communiqué en déclarant que la prime  versée n’a rien à voir avec la fermeture des classes et rappelle que la diminution des emplois dans l’éducation nationale a permis de redistribuer 1 milliard d’euros aux enseignants sur les cinq dernières années. Les parents et enseignants présents mercredi dans les rues de Besançon ne retriendront qu’une augmentation, celle du nombre d’élèves par classe. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.82
légère pluie
le 18/10 à 18h00
Vent
2.3 m/s
Pression
1013.21 hPa
Humidité
94 %

Sondage