Un notaire belfortain élu à la présidence de la Chambre Interdépartementale des notaires de Franche-Comté

Publié le 28/05/2021 - 11:17
Mis à jour le 28/05/2021 - 09:43

Gilles Hassler, jusqu’alors vice-président, a été élu le 26 mai dernier à la présidence de la Chambre Interdépartementale des notaires de Franche-Comté.

Gilles Hassler © DR
Gilles Hassler © DR

Il succède au bisontin Benoît Mohn pour un nouveau mandat à la tête de la Compagnie, composée aujourd’hui de 226 notaires présents sur l’ensemble du territoire comtois.

Qui est Gilles Hassler ?

Gilles Hassler a 46 ans. Il est notaire à Belfort.

Son mandat s’engage à un moment où le nombre de notaires et d’offices a fortement progressé, du fait de la liberté d’installation instaurée par la loi Croissance du 6 août 2015 (+ 32 notaires créateurs d’offices en Franche-Comté) et de l’accueil de nombreux notaires salariés (1/4 de l’effectif).

Cette accélération, associée aux mutations sociétales et technologiques, place le mandat de Gilles Hassler autour de quatre axes prioritaires :

  • "Attentif au respect du maillage territorial, soucieux des « petite offices », souvent ruraux, afin de prendre en compte toutes les tailles, toutes les échelles de pratique du notariat. Avec un réseau de 143 bureaux d’accueil, le notariat est présent sur tout le territoire, zones rurales incluses, gage d’un accès au droit pour tous",
  • "Veiller à l’unité de la profession autour d’une identité notariale forte, placée sous la marque « Notaires de France ». Elle exprime le statut d’officier public du notaire, ses valeurs et ses compétences, gage de confiance et de sécurité",
  • "Faciliter l’accès à la formation continue des notaires et de leurs collaborateurs, en particulier en période de pandémie, gage d’une technicité juridique de pointe dans un contexte législatif toujours plus complexe",
  • "Développer les échanges avec les pays frontaliers pour répondre aux besoins d’une société en mobilité, gage de modernité et d’un savoir-faire sans frontière."

Composition de la chambre 2021/2022

  • Président : Gilles HASSLER, notaire à Belfort;
  • Vice-Présidents : Sacha VETTER, notaire à Morteau (1er Vice-Président), Agnès BUSCOZ, notaire à Saint-Claude et David ZURCHER, notaire à Belfort ;
  • Syndic Régional : Christophe PERROS, notaire à Vesoul ;
  • Syndics : Céline LORACH, notaire à Belfort (1er Syndic), Elise CLERC-BARNABÉ, notaire à Lons-le-Saunier, Annick MULLER-PUGIN, notaire à Pontarlier et Marie-Line FAGNON, notaire à Saint- Loup-sur-Semouse ;
  • Rapporteur : Franck ARMAND, notaire à Arbois;
  • Secrétaire : Marion LAURENT, notaire à Luxeuil-les-Bains ;
  • Secrétaire- Adjoint : Anne DAUVIN-WENDLING, notaire à Pontarlier ;
  • Trésorier : Nicolas PETIT, notaire à Ornans ;
  • Membres : Benoît MOHN, notaire à Besançon, Paul- Antoine ROLLAND, notaire à Lure, Stéphane PEPIN, notaire à Ecole-Valentin, Emilie COURGEY, notaire à Valdahon, Claire-Lise LOCURCIO, notaire à Dole, Pierre-Antoine PERSONENI, notaire à Besançon, Perrine CERRI, notaire à Poligny, Valérie CONRARD, notaire à Baume-les-Dames
  • Délégués de Cour : Philippe ACHARD, notaire à Rioz et Maryline MONNIER- HELD, notaire à Morez les Hauts de Bienne

Le notariat en Franche-Comté, c'est : 

  • 143 bureaux d’accueil, y compris en zone rurale ?226 notaires, dont 126 femmes
  • Moyenne d’âge : 45 ans
  • + de 830 collaborateurs
  • 78 000 actes par an
  • 450 Millions euros d’impôts collectés pour l’Etat
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Seul, un militant pour le climat bloque la circulation au centre-ville de Besançon

Pendant une vingtaine de minutes ce samedi 12 juin vers 16 heures, un militant d'Extinction Rébellion s'est assis sur le pont de la République à Besançon bloquant momentanément la circulation des véhicules. Seul, il portait un panneau : "Je suis terrifié par la violence engendrée par la crise climatique et écologique."

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Cinq hectares pour développer le concept d’écologie intégrale sur le terrain de Claire Combe…

Le terrain de Claire Combe, situé sur la colline des Buis, a été cédé en novembre 2020 par le diocèse et la paroisse du centre-ville de Besançon au secours catholique. Depuis, une expérience est mise en place afin de créer un lieu de vie particulier permettant d'accueillir aussi bien des personnes en situation de précarité que des acteurs associatifs...

Risque de noyade dans le Doubs : les sapeurs-pompiers invitent à la prudence

Suite au décès d'un jeune homme suite à une noyade à la Gare d'eau à Besançon vendredi dernier, les sapeurs-pompiers du Doubs rappellent, dans un communiqué du 3 juin, qu'il est strictement interdit de se baigner dans les lacs et rivières du département du Doubs, hors zones de baignades référencées et autorisées, le risque de noyade étant toujours présent.

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.44
ciel dégagé
le 15/06 à 6h00
Vent
0.36 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
89 %

Sondage