Un plan départemental de lutte contre les violences faites aux femmes signé ce 25 novembre à Besançon

Publié le 25/11/2019 - 18:01
Mis à jour le 26/11/2019 - 09:27

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le préfet du Doubs, le maire de Besançon, la présidente du Département du Doubs, les procureurs de la République de Besançon, du Grand Pontarlier et la vice-procureure du pays de Montbéliard, le procureur ont signé le plan départemental de lutte contre les violences faites aux femmes lundi 25 novembre 2019. Cette signature s’est déroulée dans les locaux de l’association Solidarité Femmes.

©Préfecture du Doubs ©
©Préfecture du Doubs ©

Ce plan est divisé en trois volets :

Prévenir, pour "sensibiliser et constituer un réseau de partenaires et améliorer l'accueil et le premier contact"

Dans cette partie, le plan prévoit notamment d'éduquer à l'égalité dès la petite enfance, faire des violences un axe prioritaire dans les quatre CLSPD et la CISPD, mobiliser les CMS et les services de PMI dans les parcours des femmes victimes de violences.

Aider les victimes avec le but d'"améliorer l'hébergement et l'accompagnement des femmes et des enfants"

Ce volet prévoit des places d'hébergement supplémentaires des femmes victimes de violence, des stages d'auto-défense, des ateliers spécifiques et un soutien à la parentalité à l'association Solidarités Femme. Des référents Violences intra-familiales (VIF) dans les services de police et de gendarmerie ou encore un projet de permanence juridique au sein de Solidarité Femmes et Le Roseau font également partie du plan.

Sanctionner, intégrant la lutte contre la récidive des auteurs et la protection de l'enfance

Le plan prévoit entre autre, "Altérité", un dispositif pour les auteurs de violences, le Téléphone Grave Danger, n projet de développement d'une approche intégrée de la prise en charge des auteurs et des victimes, un groupe de parole à visée thérapeutique (couple) et le déferrement des auteurs de violences.

  • Pour consulter l'intégralité du plan départemental de lutte contre les violences faites aux femmes signé ce 25 novembre, voir en bas d'article.

Les chiffres dans le Doubs

Pour la police et la gendarmerie dans le Doubs, les plaintes pour violences sur conjoint/concubin/pacse ou ex dont les femmes sont victimes sont au nombre de 1 040 en 2017 et de 1 085 en 2018.

Dans le Doubs, deux décès de femmes relevant des violences conjugales ont été recensés en 2018 sans compter ceux transcrits de la rubrique crime passionnel, relevant parfois de violences au sein du couple. La problématique départementale liée aux chiffres officiels sur les violences faites aux femmes se situe essentiellement sur les violences au sein du couple, même si les phénomènes prostitutionnels sont identifiés, ils sont traités dans une commission spécialisée.

Selon les forces de l’ordre, il semble que les campagnes nationales et les actions de communications locales impactent sur le nombre d’appels et de plaintes enregistrées. Le contexte national peut aussi avoir un impact, mais relativement marginal.

Au-delà des chiffres, les associations ont développé des outils permettant la prise en charge des femmes victimes, des auteurs et des actions de sensibilisation des partenaires.

Les chiffres en France

Toutes les sept minutes, une femme est violée ; tous les deux jours et demi, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon ; 220 000 femmes sont victimes chaque année de violences dans le couple. Derrière ces chiffres, il y a des femmes, des enfants dont le quotidien est fait de souffrances et de peur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

En images – La manifestation interprofessionnelle à Besançon

DIAPORAMA • Dans le cadre d’une journée de grève nationale, une manifestation s’est déroulée ce jeudi 29 septembre en fin de matinée dans les rues du centre-ville de Besançon du parking Battant à la préfecture du Doubs. Environ 770 personnes y ont participé.

Hôpital public : une action spéciale ce mercredi autour de « La mère et l’enfant » devant le CHU de Besançon

Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon organise une action mercredi 28 septembre à 11h30 en soutien autour de la statue de « La mère et l’enfant » sur le parvis de l’établissement hospitalier. Objectif : soutenir l’hôpital public dont le CHU bisontin qui manque aujourd’hui de 300 infirmières et 150 aides-soignant(e)s, dénonce le syndicat dans un communiqué.

La Fondation Chopard donne 11.000 euros à l’ALEDD à Besançon

La Fondation Chopard, en présence de Erik Chopard, président directeur général, Sandrine Degenève, déléguée générale de la Fondation et d'Olivier Palatiky, responsable du Pôle Revient Mercedes, a remis mardi 13 septembre 2022 un chèque de 11.000 € à l'association Association pour le Lien l'Entraide et le Droit à la Différence (ALEDD).

Concours régional de l’économie sociale et solidaire : l’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 5 octobre

Cette année encore et pour la 16e édition, la Région Bourgogne Franche-Comté organise le concours régional de l'économie sociale et solidaire dans le but de valoriser les initiatives exemplaires et/ou innovantes, porteuses de valeurs et des succès de l'économie sociale et solidaire (ESS) en Bourgogne-Franche-Comté. Le dépôt des candidatures se déroule du 5 septembre au 5 octobre 2022.

Le Crédit Agricole Franche-Comté fait un don de plus de 3.000€ en faveur de l’ALEDD

Le Crédit Agricole de Franche-Comté, en présence de Mr Martischang, directeur de Région du Grand Besançon, Mr Racine, président de la Caisse Locale de Besançon ville, Mr Nardin de l'agence de Besançon Palente et Mr Torchetti responsable RSE, a remis mardi 19 juillet 2022 un chèque de 3127.56€  à l’association ALEDD (Association pour le Lien l’Entraide et le Droit à la Différence).

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.77
nuageux
le 06/10 à 12h00
Vent
2.44 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
74 %

Sondage