Un plan départemental de lutte contre les violences faites aux femmes signé ce 25 novembre à Besançon

Publié le 25/11/2019 - 18:01
Mis à jour le 26/11/2019 - 09:27

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le préfet du Doubs, le maire de Besançon, la présidente du Département du Doubs, les procureurs de la République de Besançon, du Grand Pontarlier et la vice-procureure du pays de Montbéliard, le procureur ont signé le plan départemental de lutte contre les violences faites aux femmes lundi 25 novembre 2019. Cette signature s’est déroulée dans les locaux de l’association Solidarité Femmes.

©Préfecture du Doubs ©
©Préfecture du Doubs ©

Ce plan est divisé en trois volets :

Prévenir, pour "sensibiliser et constituer un réseau de partenaires et améliorer l'accueil et le premier contact"

Dans cette partie, le plan prévoit notamment d'éduquer à l'égalité dès la petite enfance, faire des violences un axe prioritaire dans les quatre CLSPD et la CISPD, mobiliser les CMS et les services de PMI dans les parcours des femmes victimes de violences.

Aider les victimes avec le but d'"améliorer l'hébergement et l'accompagnement des femmes et des enfants"

Ce volet prévoit des places d'hébergement supplémentaires des femmes victimes de violence, des stages d'auto-défense, des ateliers spécifiques et un soutien à la parentalité à l'association Solidarités Femme. Des référents Violences intra-familiales (VIF) dans les services de police et de gendarmerie ou encore un projet de permanence juridique au sein de Solidarité Femmes et Le Roseau font également partie du plan.

Sanctionner, intégrant la lutte contre la récidive des auteurs et la protection de l'enfance

Le plan prévoit entre autre, "Altérité", un dispositif pour les auteurs de violences, le Téléphone Grave Danger, n projet de développement d'une approche intégrée de la prise en charge des auteurs et des victimes, un groupe de parole à visée thérapeutique (couple) et le déferrement des auteurs de violences.

  • Pour consulter l'intégralité du plan départemental de lutte contre les violences faites aux femmes signé ce 25 novembre, voir en bas d'article.

Les chiffres dans le Doubs

Pour la police et la gendarmerie dans le Doubs, les plaintes pour violences sur conjoint/concubin/pacse ou ex dont les femmes sont victimes sont au nombre de 1 040 en 2017 et de 1 085 en 2018.

Dans le Doubs, deux décès de femmes relevant des violences conjugales ont été recensés en 2018 sans compter ceux transcrits de la rubrique crime passionnel, relevant parfois de violences au sein du couple. La problématique départementale liée aux chiffres officiels sur les violences faites aux femmes se situe essentiellement sur les violences au sein du couple, même si les phénomènes prostitutionnels sont identifiés, ils sont traités dans une commission spécialisée.

Selon les forces de l’ordre, il semble que les campagnes nationales et les actions de communications locales impactent sur le nombre d’appels et de plaintes enregistrées. Le contexte national peut aussi avoir un impact, mais relativement marginal.

Au-delà des chiffres, les associations ont développé des outils permettant la prise en charge des femmes victimes, des auteurs et des actions de sensibilisation des partenaires.

Les chiffres en France

Toutes les sept minutes, une femme est violée ; tous les deux jours et demi, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon ; 220 000 femmes sont victimes chaque année de violences dans le couple. Derrière ces chiffres, il y a des femmes, des enfants dont le quotidien est fait de souffrances et de peur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

Défendre la place du vélo dans la ville : une Vélorution le 25 mai dans les rues de Besançon

Les manivelles et l’association vélo Besançon (AVP), convient "tous les cyclistes passionnés ou occasionnels de Besançon et du Grand Besançon" à prendre part à une vélorution le samedi 25 mai à Besançon. Le rassemblement vise à défendre la place du vélo dans l’agglomération et la nécessité d’aménagements en général particulièrement dans la rue de Vesoul, actuellement en travaux.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.32
pluie modérée
le 14/06 à 6h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
88 %