Un proviseur pour deux lycées à Besançon : les parents d’élèves et professeurs inquiets et indignés

Publié le 12/02/2014 - 16:52
Mis à jour le 12/02/2014 - 16:58

Parents et professeurs du lycée Pergaud à Besançon ont appris la nomination par le recteur d’Académie de Besançon d’un proviseur, par intérim, au lycée Victor Hugo. Or celui-ci n’est autre que le proviseur du lycée Pergaud. Estimant qu’il n’est pas "raisonnable" de nommer un chef d’établissement pour deux grands lycées bisontins, leurs représentants ont adressé un courrier au recteur, ainsi qu’au ministre de l’Education nationale pour faire part de leur inquiétude et de leur indignation.

Cette nomination intervient après celle, par le ministère de l’Education nationale, de la proviseure du lycée Victor Hugo, actuellement en poste, à l’Inspection générale. Or, à cette époque charnière de l'année scolaire (où la préparation de la rentrée et la gestion des examens - bac, BTS, etc - s’ajoutent au quotidien  - gestion des personnels, sécurité, notamment des élèves, etc.), parents d’élèves, enseignants et personnels du lycée Pergaud estiment qu’il n’est pas raisonnable qu’un seul chef d’établissement puisse assumer la direction de deux grands lycées. 
 
Signés par les représentants syndicaux SNES-FSU, SGEN-CFDT, SN-FO-LC, SE-UNSA, les représentants des personnels technique et administratif et les représentants des fédérations de parents d’élèves FCPE et PEEP du lycée Pergaud, deux courriers ont été adressés début février, l’un au recteur d’Académie "pour lui demander de trouver une autre solution", l’autre au ministre "pour différer jusqu’à la rentrée prochaine la nomination du proviseur de Victor Hugo à l’Inspection Générale", l’interrogeant en ces termes : "cette mission, en effet, est-elle d’une importance telle, qu’elle nécessite le départ en cours d’année d’un personnel de direction ?"
  
Le recteur leur ayant répondu par la négative, un nouveau courrier va lui être adressé  lui demandant une audience "afin d’obtenir des explications précises et le retour du proviseur du lycée Pergaud à temps plein sur son établissement".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Confinement et rentrée scolaire : « Nous sommes dans le flou total »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, le syndicat Snuipp-FSU du Doubs réagit suite à l'annonce d'un nouveau confinement à partir de ce soir minuit tout en gardant les établissements scolaires ouverts. Même s'il est nécessaire que les élèves se rendent en classe, le syndicat demande à ce que "le maintien de l’ouverture des écoles soit accompagné d’un protocole réellement adapté à la situation sanitaire actuelle et des moyens nécessaires à sa mise en oeuvre".

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Prévention des violences et sensibilisation des enfants sur les temps périscolaires et extra-scolaires : appel à projets

Dans le cadre du plan de lutte contre les violences faites aux enfants, lancé en novembre 2019 par Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, les ministères des Solidarités et de la Santé et de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports lancent un appel à projet portant sur la prévention des violences et la sensibilisation des enfants sur les temps périscolaires et extra-scolaires. La date limite d’envoi des projets est fixée au 15 janvier 2021.

Hommage à Samuel Paty au lycée Pergaud de Besancon : « Assassiner un professeur touche le coeur même de notre république, notre démocratie, notre laïcité… »

Enseignants, personnels, élèves, parents. Plus de 250 personnes de l'ensemble de la communauté éducative se sont réunies ce mercredi 21 octobre 2020 dans la cour du lycée Pergaud à Besançon pour rendre hommage au professeur d'histoire-géographie tué vendredi dernier près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine.

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.99
couvert
le 30/10 à 0h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
96 %

Sondage