Un site Internet propose de déposer ses dernières volontés en ligne

Publié le 26/06/2015 - 17:56
Mis à jour le 27/06/2015 - 14:22

Développé en Franche-Comté, dans le Haut-Doubs plus précisément, ce site enregistre vos dernières volontés et propose de les faire partager à vos proches. Il a été baptisé Endüy (tiré de "end" qui veut dire fin en anglais) et fonctionne sur le même principe que les réseaux sociaux mais à la façon d’un serious network.

 ©
©

Connecté jusqu’à la mort

Après cinq mois de travail, la jeune startup Narobaz, basée à la Cluse et Mijoux (à côté de Pontarlier) vient de mettre en ligne Endüy. Opérationnel depuis le 25 mai, le site propose à la fois de transmettre ses souhaits post-mortem sur le type de cérémonies (site, lieu, musiques, photos), le traitement (inhumation, crémation…) et le don d’organes, mais aussi de laisser des consignes en cas de complications médicales. On peut également y laisser un mot d’adieu.
Une solution tout moderne qui répond à une nouvelle préoccupation de société. "Il y a une vraie demande", constate Donatien Pénichon, le créateur du site. Préparer ses obsèques ne se  ferait plus uniquement passé un certain âge, "les jeunes anticipent aussi dorénavant la problématique". Le « serious network », qui fonctionne sur le même principe que les réseaux sociaux, serait donc la clef. Le principe est simple : il suffit de créer son compte, d’y déposer ses informations puis de désigner les bénéficiaires en donnant leur adresse mail. "Les données sont sauvegardées et en sécurité. Seules les personnes désignées peuvent y avoir accès et nous les conservons un an après le décès."

Le cas de Vincent Lambert doit servir d'exemple

L’idée de ce site lui est venue après avoir entendu Jean Léonetti s’exprimer lors d’une émission de télévision. "Je suis persuadé que si Vincent Lambert avait donné ses consignes médicales, cela ne se passerait pas comme ça. Un cas comme le sien doit servir d’exemple !"
Et puis, on se pose toujours la question de l’après. C’est comme ça que ce jeune entrepreneur de la Cluse et Mijoux (à côté de Pontarlier), spécialisé dans la création de site web et l’infographie, s’est lancé dans l’aventure. "On ne proposait rien de ce type jusqu’ici, si ce n’est des prestations payantes d’entreprises privées et le traditionnel dépôt de testament au notaire."
Traduit pour le moment en anglais et en français, Endüy séduit et compte des utilisateurs canadiens, suisses, belges, britanniques ou encore originaires d’Amérique latine. Impossible toutefois de connaître leur nombre, le créateur préfère rester discret sur ce point.
  • Une application smartphone et tablette devrait être prochainement créée.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Raid Amazones 2022 : un coup de pouce pour deux Bisontines engagées avec l’association « SOS Préma »

Audrey Stoerkel et Orianne Muscillo, auxiliaires de puériculture en salle de naissance au CHRU de Besançon, ont décidé de participer à l’aventure et de participer au Raid Amazones en novembre 2022. Elles parrainent l'association "SOS Préma » qui aide à la prise en charge des bébés prématurés ainsi que de leurs parents.

20 % des habitants de Bourgogne-Franche-Comté en difficulté pour utiliser internet

Selon un récent rapport de l’Insee, 440.000 habitants de 15 ans et plus  n'ont pas utilisé internet au cours de l'année 2019. L’ouest de la Bourgogne Franche-Comté est encore plus concerné par cette "illettrisme numérique"  caractérisé par l'inaptitude à utilisé les outils numériques au quotidien.

Plus de 700 personnes présentes pour la marche militante contre l’homophobie et la transphobie à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui s'est déroulée ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.66
ciel dégagé
le 29/05 à 0h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
29 %

Sondage