Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours "Histoires en court"

Publié le 10/06/2019 - 17:07
Mis à jour le 10/06/2019 - 17:11

Les élèves de 1èreES3 du Lycée Louis Pergaud à Besançon ont reçu la première place du concours régional « Histoire(s) en court » ce mercredi 5 juin 2019, pour leur court-métrage sur une figure régionale issue de l’immigration. Ils étaient en compétition avec une vingtaine d'autres établissements de toute la Bourgogne Franche-Comté.

Leila Slimani et les élèves de 1ère ES3 du lycée Louis pergaud ©DR
Leila Slimani et les élèves de 1ère ES3 du lycée Louis pergaud ©DR
PUBLICITÉ

Au début de l’année scolaire, les élèves de la classe de 1ère ES3 se sont engagés dans le projet « Histoire(s) en court » proposé dans le cadre des Fabriques citoyennes. Les élèves devaient réaliser en classe des films documentaires courts retraçant le parcours de personnalités représentatives de la diversité culturelle en Bourgogne Franche-Comté.

Pour ce concours les élèves ont réalisé, sous forme de court-métrage, le portrait de Fatima Demougeot, figure engagée de l’histoire régionale, issue de l’immigration.

Un prix Goncourt comme voix-off

Leila Slimani, prix Goncourt 2016, a été sollicitée par les élèves. Elle a contribué au projet en tant que voix off et les a rencontrés et a échangé avec eux à cette occasion.

Les résultats ont été annoncés mercredi 5 juin 2019 : leur portrait est premier prix du concours « Histoire(s) en court ».

Le court-métrage en question : 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.