Des réfugiés syriens arrivés dans le Doubs avec l'aide des "couloirs humanitaires"

Publié le 05/10/2017 - 14:37
Mis à jour le 06/10/2017 - 21:11

Un projet pilote appelé « les couloirs humanitaires«  a été mis en place le 12 mars 2017 à l’Elysée à l’initiative de la communauté de Sant’Egidio afin d’accueillir les réfugiés les plus vulnérables sur le sol français. Une première famille est déjà arrivée à Nods (Doubs) le 30 août dernier. Les collectifs de Morteau, Valdahon et d’Ornans vont, eu aussi, bientôt accueillir des migrants via ce dispositif. Une réunion d’informations se déroulera au Centre Diocésain de Besançon pour ceux qui souhaitent prendre part à l’accueil des réfugiés dans le cadre du couloir humanitaire.

"Notre Méditerranée est trop souvent un cimetière et nous devons lutter contre cela", a souligné Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, archevêque de Besançon ce jeudi 5 octobre 2017 au Centre Diocésain.

Les couloirs humanitaires sont régis par un protocole d'entente. Ce dernier a été signé le 17 mars 2017 à l'Elysée en présence du président de la République, du ministre de l'Intérieur, le ministre des affaires étrangères ainsi que la Communauté de Sant'Egidio à l'initiative du projet, la fédération protestante de France, la fédération de l'Entraide protestante, la confédération des évêques de France et le Secours Catholique.

Des couloirs humanitaires ?

"Une phase d'identification est effectuée au Liban pour les réfugiés Syriens ou Irakiens qui habitent sur ce sol. Le dossier est ensuite étudié par le Consulat pour l'octroi du visa D. Ces personnes partent ensuite par avion jusqu'à Paris où elles sont redirigées et accueillies par des collectifs", explique Valérie Régnier, présidente nationale de l'association Sant'Egidio.

Qu'est-ce qu'un collectif ?

Composé de 10 à 15 personnes il permet d'accompagner les personnes accueillies dans leurs "premiers pas en France", explique de Diocèse de Besançon. Cela peut concerner : les démarches administratives, amener une personne à un rendez-vous, garder des enfants, organiser des cours de français, prendre le temps de l'échange…

Infos +

  • La mobilisation a permis l'hébergement d'environ 70 adultes et 47 enfants de septembre 2016 à août 2017 (abris de nuits de Palente, réseau Welcome aux Buis, réseau Collectifs Accueil Migrants en paroisses et nuitées en hôtel) soit 107 personnes. Au cours de l'année 2016, la Franche*Comté a enregistré 1248 demandes d'asiles (937 adultes et 311 enfants). Le Doubs est le département le plus concerné avec 800 demandes d'asile.
  • Réunion d'informations au centre Diocésain au 20 rue Mégevand le mercredi 18 octobre 2017 à 19h pour tous ceux qui souhaitent prendre part à l'accueil des réfugiés dans le cadre du couloir humanitaire
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.6
couvert
le 18/04 à 6h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %