Une manifestation pour la fin du spécisme prévue devant la Citadelle

Publié le 16/08/2019 - 16:30
Mis à jour le 16/08/2019 - 17:07

Samedi 24 août 2019, les associations Humanimo et Le CABle organisent une manifestation devant la Citadelle, à l'occasion de la journée mondiale contre le spécisme. Elles veulent "dénoncer les oppressions dont sont victimes les animaux".

L'entrée de la Citadelle de Besançon ©Alexane Alfaro ©
L'entrée de la Citadelle de Besançon ©Alexane Alfaro ©

Pour rappel, le spécisme est "l'idéologie discriminatoire considérant que la simple appartenance d'un individu à une autre espèce est un argument suffisant pour ne pas prendre en compte ses intérêts. " Plus simplement dit, c'est le fait de considérer l'être humain supérieur aux autres animaux, et de s'accorder le droit de les manger, les enfermer, etc.

L'association Pour l'Egalité Animale a décrété le 24 août prochain comme "journée nationale contre le spécisme". A cette occasion, Humanimo et Le CABle, associations franc-comtoises, organisent une manifestation devant la Citadelle de Besançon, de 15h à 17h30. 

Ils veulent "dénoncer les oppressions dont sont les victimes les animaux, demander une réelle considération des intérêts des animaux, et revendiquer l'abolition de toutes formes d'exploitation."

"Nous, animalistes et antispécistes, considérons qu'il est urgent d'imaginer une société égalitaire qui prendrait en compte les intérêts de tous les êtres sensibles. 

De Rio de Janeiro à Varsovie en passant par Besançon, des militant·es antispécistes porteront quelques revendications qui permettraient que notre société évolue pour inclure les animaux dans notre cercle de considération morale."

La journée se terminera avec un pique-nique végan à la gare d'eau.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.42
peu nuageux
le 22/09 à 9h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
62 %

Sondage