L'Université de Franche-Comté réfléchit à améliorer ses formations

Publié le 11/02/2018 - 06:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:35

Une expérimentation a été lancée sur 17 formations, principalement des disciplines scientifiques, mais aussi des disciplines de sciences humaines à l'Université de Franche-Comté. Elle propose une approche différente de l'apprentissage avec de nouveaux projets comme le lancement d'un "Serious Game" en mécanique. Cette démarche sera bientôt déployée sur l'ensemble des filières de l'université pour "améliorer les formations". 

PUBLICITÉ

« La démarche est au bénéfice des étudiants. Il s’agit de mettre en phase les enseignants pour que les étudiants comprennent mieux quels sont les objectifs de la formation. Cela permet de rendre les étudiant plus exigeants vis-à-vis de leurs enseignants, davantage employables, car ils sauront expliquer ce qu’ils savent faire », expliquent Frédéric Muyard, vice-président chargé de la formation et de la vie étudiante. « Il s’agit de dépoussiérer l’image de l’université. Celle selon laquelle on apprend rien et bien, c’est faux, on développe des compétences »

Des nouveaux projets et une nouvelle notation

Cette démarche est mise en place afin que l’étudiant comprenne ses compétences. Pour citer une mise en application de cette démarche, nous explique-t-on comme avec le « Lab Game » ou « Serious Game », qui a permis de « travailler à l’interface entre le laboratoire de recherche et de mise en situation pour que les étudiants pratiquent un métier« , précise Gaël Chevallier, enseignant-chercheur UFC en mécanique. 

L’évaluation a, elle aussi, changé et se veut moins académique « Ils ne sont pas directement notés sur leur savoir ou capacité à résoudre un problème mathématique, mais sur leur attitude face à un problème technique, à des problèmes concrets », souligne l’enseignant-chercheur. 

Info +

Cet événement s’est déroulé en présence des représentantes du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) avec Patricia Arnault, pour la Mission de la pédagogie et du numérique pour l’enseignement supérieur (MiPNES) et Anne Aubert, pour la Direction régionale de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (DGESIP). Elles ont montré un grand intérêt pour cette démarche et place « L’UFC en position honorable sur la France ». 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Christophe Lefort et Laurent Jeune, instituteurs à Valdahon, avaient crée en 2015 Lexiclic. Cette application aide les élèves dès leur plus jeune âge à orthographier de la meilleure des façons les mots de la langue française. En juin 2019, ils lancent leur méthode de lecture et d’écriture dédiée aux instituteurs du CP : Métalo.

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) va allouer près de 300 000 € aux équipes pédagogiques pour contribuer à la réussite des étudiants de 1e cycle de l’enseignement supérieur, à la rentrée 2019. Afin de créer une dynamique de réseau, les acteurs du projet RITM-BFC se réuniront le 27 juin 2019 à Dole (au lycée Nodier).

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.42
couvert
le 25/06 à 0h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1017.57 hPa
Humidité
86 %

Sondage