Vidalies cite Chevènement : "Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne"

Publié le 22/04/2013 - 10:24
Mis à jour le 22/04/2013 - 10:27

Le ministre des relations avec le Parlement, Alain Vidalies reprend la célèbre formule de Jean-Pierre Chevènement et fait valoir dimanche, à l'adresse de ceux qui au gouvernement prônent une autre ligne économique que celle choisie: "un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne"

Dans une interview au Parisien Dimanche, M. Vidalies explique qu'en la matière "la seule bonne formule, c'est celle de (Jean-Pierre) Chevènement", quand on le questionne sur les ministres, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, et Cécile Duflot,  qui contestent la ligne économique du gouvernement. "Cela devrait être la règle, car ce ne peut pas être autrement dans un gouvernement, il n'y a qu'une seule politique", ajoute-t-il.

Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de la Recherche,  avait démissionné du gouvernement en mars 1983 pour protester contre la "parenthèse libérale", déclarant : "un ministre ça ferme sa gueule, si ça veut l'ouvrir, ça démissionne".

 (source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.32
légère pluie
le 25/09 à 18h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
97 %

Sondage