Vidéo polémique à la Foire : l'éleveur s'en est allé

Publié le 10/05/2018 - 15:25
Mis à jour le 10/05/2018 - 21:20

Une vidéo montrant un éleveur frapper une vache à la Foire Comtoise agite les réseaux sociaux depuis sa publication ce mercredi 9 mai 2018. Les nombreuses critiques n'auront pas tardé à produire leurs effets : le jour même, l'homme en question aura quitté les lieux, sans attendre la fin du concours de Montbéliardes prévu ce jeudi…

8DSC_6746.JPG
8DSC_6746.JPG
PUBLICITÉ

Depuis le bord du ring où se déroulent les dernières épreuves, Philippe Maire, président du concours, tient à mettre les choses au clair : « on ne cautionne pas du tout de tels agissements » assure-t-il, « et on prendra les dispositions qui s’imposent pour que ça ne se reproduise pas. »

L’éleveur : « je n’ai pas le droit de rester là »

Entre autres « dispositions« , le départ de l’éleveur du site de Micropolis mercredi, pris par « consentement mutuel« . Selon M. Maire, « l‘éleveur, qui est désolé, a dit de lui-même qu’il n’avait pas le droit de rester là après son geste. » Sans oublier une éventuelle sanction, qui se décidera « lorsque les choses se seront un peu calmées.« 

Philippe Maire : « 99,99% des situations sont bien gérées »

Le président du concours se désole tout de même de la publicité négative qu’apporte une telle polémique à l’élevage de Montbéliardes. Selon lui, « c’est un acte ultra-minoritaire : on met en évidence un comportement déviant, quand 99,99% des situations sont gérées dans le respect de l’animal.« 

Une vision que partagent les autres éleveurs présents : « ses collègues désapprouvent fortement ce genre d’actes, qui nuisent à la profession… Alors que le concours a justement pour but de mettre en lumières l’affection que portent les éleveurs à leurs bêtes. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.93
ciel dégagé
le 26/05 à 12h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1016.58 hPa
Humidité
61 %

Sondage