Vidéo polémique à la Foire : l'éleveur s'en est allé

Publié le 10/05/2018 - 15:25
Mis à jour le 10/05/2018 - 21:20

Une vidéo montrant un éleveur frapper une vache à la Foire Comtoise agite les réseaux sociaux depuis sa publication ce mercredi 9 mai 2018. Les nombreuses critiques n’auront pas tardé à produire leurs effets : le jour même, l’homme en question aura quitté les lieux, sans attendre la fin du concours de Montbéliardes prévu ce jeudi…

 ©
©

Depuis le bord du ring où se déroulent les dernières épreuves, Philippe Maire, président du concours, tient à mettre les choses au clair : "on ne cautionne pas du tout de tels agissements" assure-t-il, "et on prendra les dispositions qui s'imposent pour que ça ne se reproduise pas."

L'éleveur : "je n'ai pas le droit de rester là"

Entre autres "dispositions", le départ de l'éleveur du site de Micropolis mercredi, pris par "consentement mutuel". Selon M. Maire, "l'éleveur, qui est désolé, a dit de lui-même qu'il n'avait pas le droit de rester là après son geste." Sans oublier une éventuelle sanction, qui se décidera "lorsque les choses se seront un peu calmées."

Philippe Maire : "99,99% des situations sont bien gérées"

Le président du concours se désole tout de même de la publicité négative qu'apporte une telle polémique à l'élevage de Montbéliardes. Selon lui, "c'est un acte ultra-minoritaire : on met en évidence un comportement déviant, quand 99,99% des situations sont gérées dans le respect de l'animal."

Une vision que partagent les autres éleveurs présents : "ses collègues désapprouvent fortement ce genre d'actes, qui nuisent à la profession… Alors que le concours a justement pour but de mettre en lumières l'affection que portent les éleveurs à leurs bêtes."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Un nouveau magazine sur la Haute-Saône débarque en kiosque

À travers son nouveau magazine "Haute-Saône authentique", Eric Lejeune rend hommage à la Haute-Saône. Disponible depuis vendredi 24 mai 2024 et jusqu’au mois de septembre chez les marchands de journaux du Doubs et de toute la Bourgogne – Franche-Comté, ce magazine de 100 pages décrit les différents aspects de ce département voisin.

“Le Tube à Essais” : qu’y a-t-il derrière ce nouveau projet du Hacking Health Besançon ?

En septembre 2024, Hacking Health Besançon lancera sa société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), baptisée "Le Tube à Essais". C’est dans le bâtiment Bioinnovation de Temis Santé que ce projet prendra vie, déjà soutenu par de nombreux partenaires, du domaine public comme la Région Bourgogne – Franche-Comté ou du privé.

Flamme olympique dans le Doubs : un très lourd dispositif de sécurité prévu le 25 juin

À l’occasion du troisième comité de pilotage relatif à la sécurité du passage de la flamme olympique dans le Doubs le 25 juin 2024, l’équipe préfectorale a tenu une conférence de presse lundi 27 mai, en présence des représentants des forces de l’ordre, afin de présenter les mesures de sécurité mises en place sur les différents sites du parcours.

Une cérémonie pour “donner du sens à l’héritage de la Résistance” à la Citadelle

À l’occasion de la journée nationale de la Résistance, une cérémonie commémorative a eu lieu lundi 27 mai 2024 à la Citadelle de Besançon aux poteaux des fusillés de l’Esplanade Denise Lorach en présence de la sous-préfete, de la maire de Besançon, de la rectrice d’académie et de nombreux élus et membres de l’autorité. 

3e Coupe du monde des jeunes bergers : la Bourgogne – Franche-Comté, hôte de la compétition

Du 25 mai au 1er juin 2024, c’est en France que se dérouleront les épreuves de la troisième Coupe du monde des jeunes bergers. Vingt-neuf candidats issus de 17 pays du monde entier joueront le prix de champion sur plusieurs épreuves. Ces épreuves sont réparties sur des étapes itinérantes, dont une à Charolles, en Bourgogne - Franche-Comté.

Sondage – Pensez-vous que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris sont une bonne chose pour la capitale et la France ?

Cet évènement international qui se tiendra pendant du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024 à Paris est le sujet de nombreuses critiques et inquiétudes, comme c’était le cas avant les JOP de Londres, de Rio ou de Tokyo : transports en commun, eau potable, sécurité, prix des billets et des logements, pollution, impact sur la population parisienne, budget, gentrification, conditions des bénévoles, etc. Et vous, pensez-vous que les JOP à Paris sont une bonne chose pour la France ? C’est notre sondage de la semaine.

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.67
légère pluie
le 30/05 à 9h00
Vent
4.08 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
99 %