"Les voyous qui ont exhibé des armes ou qui se sont livrés à des violences ne resteront pas impunis" (Laurent Nuñez)

Publié le 16/06/2020 - 15:10
Mis à jour le 16/06/2020 - 15:14

Mise à jour •

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez a promis ce mardi 16 juin 2020 "une réponse extrêmement ferme" aux incidents qui ont secoué Dijon ces derniers jours et annoncé un nouveau renforcement du dispositif avec plus de 150 policiers ou gendarmes mobilisés pour la nuit à venir.

Laurent Nunez ©Alexane Alfaro ©
Laurent Nunez ©Alexane Alfaro ©

"Je veux passer un message très clair aux voyous que nous avons vu exhiber des armes, aux individus qui sont venus commettre ici des violences à Dijon: notre réponse sera extrêmement ferme", a-t-il dit à sa sortie du commissariat.

Mardi soir, "il y aura à Dijon deux unités de forces mobiles", soit près de 150 fonctionnaires ou militaires de la gendarmerie en plus des effectifs locaux, a-t-il ajouté, précisant qu'"ils seront présents autant de fois qu'il le faudra".

Le secrétaire d'Etat s'est par ailleurs dit "très fier" de l'action des forces de l'ordre depuis vendredi, saluant leur "courage" et leur "détermination". "Les forces de l'ordre ne sont pas restées en retrait; c'est complètement inexact !". Dans le droit fil du discours d'Emmanuel Macron dimanche soir, M. Nuñez a réaffirmé que les forces de l'ordre étaient pour lui "les garantes de notre ordre républicain", dans un contexte de défiance et de manifestations en France et dans le monde contre les violences policières.

Depuis quatre nuits, Dijon est en proie à des tensions dans une ville peu habituée à ce genre de trouble. Tout a commencé par l'agression le 10 juin d'un adolescent issu de la communauté tchétchène. Des expéditions punitives "totalement inédites" ont ensuite été menées ce week-end dans le centre-ville et dans le quartier sensible des Grésilles par des membres de cette communauté et un gérant d'une pizzeria a été grièvement blessé par balles.

Après trois nuits de violences, les forces de l'ordre ont dispersé lundi soir un attroupement d'hommes cagoulés et visiblement armés voulant défendre leur quartier contre ces intrusions. "Je comprends que la population ait été traumatisée par ces faits". Les Dijonnais ont "droit à la sérénité, tranquillité et sécurité", a insisté Laurent Nuñez, en laissant entendre que l'enquête progressait. "Il y a des pistes", a-t-il assuré.

Lundi soir, le préfet de Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, avait défendu auprès de l'AFP sa stratégie de non-intervention au cours du week-end.  "Encadrer et encercler pour éviter les exactions : c'était la seule stratégie praticable".

"Je suis venu à Dijon pour témoigner de mon soutien à la population locale, aux élus locaux que j'ai rencontrés. La population a droit à la sécurité. Ces faits sont intolérables", a indiqué le secrétaire d'État.

Il a également tenu à saluer le travail des policiers :

Un renforcement des effectifs :

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

Au bout d’une nuit blanche, premier feu vert de l’Assemblée pour le projet de loi sur le pass sanitaire

Lutte contre la recrudescence de l'épidémie dopée au variant Delta ou combat pour les libertés publiques : au bout d'une nuit blanche d'intenses débats, l'Assemblée a voté ce 23 juillet 2021 le nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clef l'extension controversée du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants.

Pass sanitaire dans les centres commerciaux : 20 km « c’est beaucoup » pour définir un bassin de vie, selon Griset

Un périmètre de 20 km, "c'est beaucoup" pour définir le "bassin de vie" dans lequel les centres commerciaux de grande taille seront accessibles sans pass sanitaire en raison de l'absence d'autres commerces de première nécessité, a estimé ce mardi 20 juillet 2021 le ministre chargé des PME Alain Griset.

Covid-19: Jean Castex sera au 13H00 de TF1 ce mercredi

Le Premier ministre, Jean Castex, est l'invité du journal de 13H00 de TF1 ce mercredi, avant le début de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de loi intégrant l'obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, a annoncé ce lundi 19 juillet 2021 la chaîne.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.04
nuageux
le 27/07 à 3h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage