Jardinage et bricolage à la maison pendant les vacances : les conseils d'un sapeur-pompier du Doubs

Publié le 26/07/2016 - 13:45
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:11

Pendant les vacances, on en profite pour faire un peu de bricolage, de jardinage à la maison. Toutefois, ces passe-temps ne sont pas sans risque pour vous et votre entourage, des règles sont à respecter. Voici les conseils du lieutenant-colonel Bringout, sapeur-pompier du Doubs en charge des missions prospection, hygiène et sécurité.

Lieutenant Colonel Bringout, sapeur-pompier du Doubs ©Alexane Alfaro
 ©
Lieutenant Colonel Bringout, sapeur-pompier du Doubs ©Alexane Alfaro ©

Avant d'utiliser des produits phytosanitaires ou des appareils de bricolage, il ne faut pas oublier de bien lire les notices et de les conserver. "Il faut se rappeler qu'il y a un code du travail, ce qu'on a tendance à oublier chez soi. Il y a des règles à respecter", souligne le lieutenant-colonel.

En effet, pour effectuer ce type de tâches domestiques, des professionnels suivent des formations notamment en sécurité pour se protéger et protéger leur entourage, il faut donc prendre exemple sur eux si on ne veut pas faire appel à eux. 

Encore une fois, bien lire la notice des produits phytosanitaires avant leur utilisation. Vous pourriez avoir besoin de porter des gants, des lunettes de protection et de bonnes chaussures, voire des chaussures de sécurité.

Attention aux enfants qui pourraient confondre le flacon de produit toxique avec une bouteille de soda ! Le lieutenant-colonel Bringout indique également l'importance du stockage de ces produits le reste de l'année : "ils doivent être conservés dans des bassines ou dans des caisses en plastique en cas de falcon percé et stocké en partie haute, hors de la portée des enfants".

Tronçonneuses, tondeuses, sécateurs… 

La mauvaise utilisation des sécateurs, cisailles, tondeuses, taille-haies, débroussailleuses et surtout des tronçonneuses peut avoir des conséquences de blessures très graves avec surinfection possible. 

Il est impératif d'être équipé de lunettes et d'un casque de protection, de chaussure de sécurité et même de gants.

Si l'on veut prendre de la hauteur pour tailler ou élaguer un végétal, on oublie également les tongs et les sandales et on utilise un escabeau stable pour éviter les chutes. "Ce sont vraiment des accidents bêtes", précise le sapeur-pompier.

En cas d'utilisation d'une perceuse ou d'outil de ce genre, il faut bien s'attacher les cheveux et ne pas porter de vêtements amples. "On ne perce pas avec une cravate", précise M. Bringout avec un brin d'ironie, "une cravate ou des lanières de textiles, des bijoux".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Cinq hectares pour développer le concept d’écologie intégrale sur le terrain de Claire Combe…

Le terrain de Claire Combe, situé sur la colline des Buis, a été cédé en novembre 2020 par le diocèse et la paroisse du centre-ville de Besançon au secours catholique. Depuis, une expérience est mise en place afin de créer un lieu de vie particulier permettant d'accueillir aussi bien des personnes en situation de précarité que des acteurs associatifs...

Risque de noyade dans le Doubs : les sapeurs-pompiers invitent à la prudence

Suite au décès d'un jeune homme suite à une noyade à la Gare d'eau à Besançon vendredi dernier, les sapeurs-pompiers du Doubs rappellent, dans un communiqué du 3 juin, qu'il est strictement interdit de se baigner dans les lacs et rivières du département du Doubs, hors zones de baignades référencées et autorisées, le risque de noyade étant toujours présent.

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".

Journées nationales de l’agriculture : des rendez-vous en Bourgogne Franche-Comté du 18 au 20 juin

Cette année, à l’instar de nombreux grands pays agricoles, la France organise, elle aussi et pour la première fois, ses Journées Nationales de l’Agriculture. Cette première édition, qui se tiendra les 18, 19 et 20 juin prochains sur l’ensemble du territoire, proposera à chaque citoyen de découvrir son patrimoine agricole et alimentaire, en visitant des sites de production, d’enseignement agricole, d’expérimentation, de recherche et des sites de transformation.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.49
peu nuageux
le 13/06 à 9h00
Vent
4.58 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
100 %

Sondage