Arnaud Danjean : "C'est l'occasion de sanctionner une nouvelle fois le parti socialiste"

Publié le 29/04/2014 - 16:25
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

Arnaud Danjean, numéro 2 de la liste UMP de Nadine Morano dans le Grand Est pour les élections européennes 2014 était à Besançon ce lundi 28 avril pour présenter le programme de la liste et pour encourager les Bisontins à aller voter le 25 mai pour "sanctionner une nouvelle fois le parti socialiste et le gouvernement".

 ©
©

Européennes 2014

"Les taux d'impôts en Europe dans les sociétés ou pour les particuliers ce n’est pas l'Europe qui nous les impose, c'est la France, le gouvernement socialiste qui nous les imposent, le droit du travail qui est sans doute un des plus complexes en Europe et qui ne le reforme pas, c'est les socialistes qui nous l'imposent, c'est pas l'Europe… ce sont tous ces sujets-là qui font que l’enjeu est européen, mais aussi national. C'est pour ça aussi que je vous dis que cette campagne c'est l'occasion non seulement d'envoyer des gens qualifiés et crédibles à Strasbourg et à Bruxelles. Mais c'est aussi l'occasion de sanctionner le parti socialiste et je ne vois pas pourquoi on se gênerait ! Il a déjà pris une baffe aux municipales, mais j'ai pas l'impression qu'il a bien compris le message, il va peut-être falloir lui en mettre une autre sur l'autre joue le 25 mai" a déclaré Arnaud Danjean.

 Il a ajouté "A tous ceux qui sont tentés par le vote de contestation, pour le Front national ou pour d'autres partis contestataires, je vais être un peu dur, un peu cruel, mais une voix qui ira à ces partis-là est une voix perdue à Strasbourg ou à Bruxelles." 

Le programme 

"Réduire l'immigration en France

  • Refuser tout nouvel élargissement européen
  • Refuser 'entrée de la Turquie dans l'Union européenne
  • Réformer Schengen de fond en comble :
  • Refuser l'immigration subie, réduire le regroupement familial et organiser une immigration choisie
  • Exclure de Schengen les pays qui ont des frontières passoires
  • S'opposer à l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans Schengen
  • Expulser dans leur pays, hors Schengen, les délinquants récidivistes et les criminels

Créer des emplois en France

  • Faciliter l'emploi en particulier des jeunes en renforçant le Fonds social européen pour la formation, l'apprentissage, l'entrepreunariat, la mobilité
  • Agir pour que la Banque centrale européenne (BCE) soutienne la croissance et l'emploi
  • Maîtriser les dépenses publiques et la fiscalité à tous les niveaux
  • Réserver une part des marchés publics aux PME produisant en Europe
  • Mettre fin à la concurrence déloyale et renforcer la convergence fiscale et sociale
  • Soutenir une politique agricole commune (PAC) forte, dotée d'un budget ambitieux.

Plus d'efficacité au service des Français

  • Organiser des coopérations entre différents cercles d'États européens
  • Renforcer et rééquilibrer le couple franco-allemand affaibli par François Hollande
  • Simplifier et réduire les normes européennes
  • Concentrer l'action de l'Union européenne là où elle est vraiment utile (l'Europe ne doit pas intervenir dans les politiques familiales et sur les questions de société)

Une France plus compétitive

  • Construire de grands projets à l'échelle européenne : une politique industrielle pour faire émerger des champions mondiaux, une politique énergétique avec un soutien au nucléaire, etc.
  • Réserver l'accès à nos marchés publics aux entreprises des pays qui nous ont eux-mêmes ouvert leurs marchés
  • Imposer la réciprocité dans tous les accords commerciaux et soumettre les importations à des normes éthiques, sanitaires, sociales et environnementales.
  • Mieux mettre en valeur les atouts de la France des outre-mer

Mieux faire entendre la voix de la France

  • Doter l'Europe d'une politique diplomatique et militaire digne de ce nom
  • Mieux défendre nos valeurs, assurer notre sécurité notamment face aux menaces terroristes"
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.

Marine Le Pen en visite à Vesoul le 25 novembre

Jeudi 25 novembre, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle de 2022, se rendra à la foire de la Sainte-Catherine à Vesoul, où elle ira à la rencontre des habitants et exposants avant de tenir une conférence de presse, sur le thème de la France des oubliés et de l'aménagement des territoires.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.19
nuageux
le 30/11 à 6h00
Vent
2.4 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
93 %

Sondage