Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Arthur Vichot : " En Franche-Comté, on a cette qualité-là d'être persévérants et d'être têtus…"

Arthur Vichot en or... comme Thibaut Pinot ! © P Pichon FFC - cliquez sur l'image pour agrandir
© P.Pichon/FFC - cliquez sur l'image pour agrandir
Déclarations du champion de France !

Arthur Vichot (FDJ) a devancé Tony Gallopin et Alexis Vuillermoz, ses deux compagnons d'échappée, au terme des 248,9 kilomètres de cette course, à six jours du départ du Tour de France. Le Franc-Comtois a bouclé une semaine réussie pour l'équipe FDJ dont le chef de file, Thibaut Pinot, a enlevé jeudi le titre du contre-la-montre.

Publicité

"C'est difficile de résumer tout ce qu'il s'est passé après le franchissement de la ligne. Je suis Franc-Comtois, je suis d'ici, j'habite à 40 km, il y avait tout le monde, toute ma famille, tous mes amis, tous les gens qui me sont chers, c'était un moment exceptionnel, grandiose, magique. A Lannilis (en 2013, son premier titre de champion de France), j'étais de l'autre côté de la France, ce n'était pas chez moi et puis c'était peut-être aussi de l'insouciance, le premier titre. J'ai vécu une année en bleu-blanc-rouge, je sais ce que c'est maintenant. Le revivre une deuxième fois, c'est encore plus fort.

 Encore plus avec les moments que j'ai traversés fin 2014. C'est tout ce mélange qui fait qu'aujourd'hui c'est peut-être, et à coup sûr même, le plus grand jour de ma carrière. Je n'étais pas le favori N.1, j'étais un des outsiders, mais je savais que si je me retrouvais devant pour la gagner, j'avais une chance sur deux de l'emporter.

 Quand on a déjà gagné un championnat, on a un petit ascendant psychologique sur les autres quand même. Quand à 2 km (de l'arrivée), j'ai décidé de ne plus rouler, j'ai dit à Alexis (Vuillermoz, 3e) 'si tu veux le maillot, vas-y, moi je l'ai déjà gagné'. C'est stratégique, on ne se fait pas de cadeaux. Ma stratégie dans le final, c'était de faire le moins d'efforts possibles pour faire un sprint grandiose à 200-250 m, et c'est ce qu'il s'est passé. Avec tout ce que j'avais dans la tête, au sprint, j'étais je pense imbattable."

A propos de Thibaut Pinot 

"Thibaut (Pinot), c'est un peu l'épouvantail du cyclisme français. On ne parle que de lui, (...) il est exceptionnel sur toutes les sorties qu'il fait en World Tour. En plus il avait gagné le chrono donc j'en ai profité aussi pour me cacher un petit peu dans ma préparation, dans la course aussi. Mais si vous ne pensiez pas trop à moi, je peux vous dire que j'ai préparé ce Championnat avec un seul objectif, c'était de gagner. Dès l'année dernière, où on a appris que la course était ici.

 Que ce soit Thibaut ou moi, mais Thibaut encore plus, on est très exigeants vis-à-vis de nous-mêmes. En Franche-Comté, on a cette qualité-là d'être persévérants et d'être têtus mais dans le sens positif du terme. Je rêvais de ce titre, Thibaut rêvait de ce titre de chrono donc quand je l'ai vu gagner jeudi, je me suis dit ce serait quand même pas mal que ce soit moi qui l'aie. Le fait de faire le doublé, c'est quelque chose de grand. Que ce maillot retourne à la FDJ, c'est quelque chose de très important aussi pour Marc (Madiot), pour le sponsor. C'est une semaine parfaite. Marc, qui adore sa région, qui adore sa Mayenne, je pense qu'il commence à bien kiffer la Franche-Comté."

Damien

Votre météo avec

Evénements de vesoul