Blessure "mal prise en charge" au CHRU de Besançon : Bouhanni forfait pour le Tour de France

Publié le 30/06/2016 - 12:03
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:52

Nacer Bouhanni, l’un des meilleurs sprinteurs mondiaux, a dû être opéré à une main et a déclaré forfait pour le Tour de France qui commence samedi au Mont-Saint-Michel, a annoncé mercredi son équipe Cofidis. En marge des championnats de France de cyclisme sur route à Vesoul, le cycliste âgé de 25 ans avait été blessé lors d’une altercation à son hôtel d’École-Valentin dans le Grand Besançon dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 juin 2016. Pour Cofidis, la plaie du cycliste a « mal été prise en charge » au CHRU de Besançon.

 ©
©

Bouhanni a été blessé à la main droite "suite à une agression survenue à son hôtel dans la nuit précédant le Championnat de France" dimanche, selon les explications de l'équipe Cofidis.  Il paye cher sa brève transformation en boxeur en déclarant forfait mercredi pour le Tour de France, à trois jours du départ. Pour le Français, âgé de 25 ans, ce nouveau coup dur ne fait que prolonger son histoire contrariée avec le Tour. Ses deux premières expériences ont tourné court. Lors de sa première participation en 2013, il avait été contraint à l'abandon après une chute durant la première semaine. L'année passée, il avait dû renoncer dès la cinquième étape, là encore sur chute.

Que s'est-il passé ?

Le Vosgien, qui pratique la boxe pendant l'intersaison et qui aurait du porter un casque en hommage à Mohamed Ali sur le Tour, aurait réagi au vacarme nocturne provoqué par des personnes éméchées près de sa chambre.

Dans son hôtel situé à École-Valentin, Nacer Bouhanni a été réveillé dans la nuit de samedi à dimanche vers 3h du matin. Des éclats de voix en provenance de la chambre voisine. Son frère, Rayane a également été réveillé. "J’ai essayé de me rendormir, mais au bout d’une heure, c’était intenable" explique-t-il au journal l'Équipe. En allant frapper à la porte, un homme lui a ouvert.  "Il a posé sa bière, m’a traité de merdeux et m’a poussé violemment…

"Le coureur vosgien avait été conduit aux urgences et s’était fait poser quatre points de suture" indique l'équipe Cofidis. Soigné au CHRU de Besançon, il semblerait que la plaie ait "mal été prise en charge". La main bandée, Bouhanni a pris part au Championnat de France qu'il a abandonné en cours de route. Si sa formation se montrait encore optimiste lundi sur sa participation au Tour, la suite s'est avérée différente.

"Face à la dégradation de la situation, Nacer a été opéré ce mardi à 18h au CHU de Nancy. La décision a été prise de ne prendre aucun risque pour la santé de l’athlète, qui a maintenant besoin de repos pour se projeter vers de nouveaux objectifs" précise l'équipe française qui a perdu son chef de file, recruté à prix d'or fin 2014, pour le Tour de France.

Une série d'avanies

Bouhanni a été remplacé numériquement par Nicolas Edet, au profil de grimpeur. "Nicolas viendra renforcer le groupe montagne aux côtés d'Arnold Jeannesson et Daniel Navarro. La stratégie de l'équipe sera évidemment réorientée suite à ce forfait", a annoncé sa formation qui assure garder intactes "la volonté et la détermination" du groupe à gagner une étape.

 Cette série d'avanies de Bouhanni sur le Tour de France contraste avec la réussite affichée sur le Giro (maillot rouge du classement par points en 2014) et la Vuelta, les deux grands tours dans lesquels Bouhanni a gagné des étapes. Mais elle s'inscrit dans la lignée des contretemps et des malheurs divers du Vosgien qui, toutefois, est toujours parvenu à surmonter les déceptions. Retardé par un incident mécanique dans le sprint de Milan-Sanremo en mars (4e), il s'est imposé la semaine suivante dans deux étapes du Tour de Catalogne. Deux de ses huit succès de la saison 2016, qui en font l'un des meilleurs sprinteurs mondiaux actuels. Sur le Tour, il laissera obligatoirement la vedette à ses adversaires (Greipel, Kittel, Cavendish, Kristoff, etc). Pour rebondir, peut-être, sur la Vuelta ou le Championnat du monde favorable aux sprinteurs en fin de saison.

(Avec AFP) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

cyclisme vesoul

Arthur Vichot :  » En Franche-Comté, on a cette qualité-là d’être persévérants et d’être têtus… »

Arthur Vichot (FDJ) a devancé Tony Gallopin et Alexis Vuillermoz, ses deux compagnons d’échappée, au terme des 248,9 kilomètres de cette course, à six jours du départ du Tour de France. Le Franc-Comtois a bouclé une semaine réussie pour l’équipe FDJ dont le chef de file, Thibaut Pinot, a enlevé jeudi le titre du contre-la-montre.

Championnat de France: cortisol trop faible pour Romain Hardy

Romain Hardy, interdit de course pour « raison médicale » par le médecin fédéral, n’a pas pris le départ du Championnat de France, dimanche à Vesoul, en raison d’un taux de cortisol trop faible, a indiqué le manager de Cofidis Yvon Sanquer.

Championnats de France: deux non-partants dimanche pour « raison médicale »

Romain Hardy et Alexis Bodiot n’ont pas été autorisés à participer à la course en ligne des Championnats de France, dimanche à Vesoul, pour « raison médicale », a annoncé samedi la Fédération française de cyclisme (FFC), l’équipe du second invoquant « un taux de cortisol très bas dû à un état de fatigue généralisé ».

Course en ligne amateurs : Madouas au sprint

Le jeune Breton Valentin Madouas a été sacré champion de France amateur de cyclisme sur route, samedi à Vesoul, en remportant l’épreuve en ligne au sprint devant Benoît Cosnefroy et David Gaudu.

Pinot, champion de France du contre la montre

«Je me verrai bien un jour champion de France du chrono», déclarait Thibaut Pinot (FDJ) ce jeudi 23 juin 2016 à Vesoul. C’est chose faite ! Pinot décroche donc son premier titre de champion de France du contre-la-montre. 

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.9
couvert
le 28/06 à 0h00
Vent
1.65 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
99 %

Sondage