Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un temple pour treize loges maçonniques à Besançon

La première loge bisontine, créée en 1764, est l'une des plus ancienne de France©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le temple de Besançon où se réunissent les 13 loges de la ville ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
La plupart des obédiences de la franc-maçonnerie sont représentées en Franche-Comté.  La première loge a été créée en 1764 à Besançon. La région compte 34 loges de huit obédiences. Treize d’entre elles sont établies à Besançon dans le temple situé rue Emile Zola. Il y a environ 340 maçons et maçonnes dans la capitale régionale.

Publicité

Les obédiences maçonniques sont installées dans les plus grandes villes, alors que dans le temps certaines petites villes comme Salins-les-Bains, Luxeuil-les-Bains ou Gray étaient également pourvues.

Le Bisontin Jean-Claude Fontaine, président de l’association profane qui gère le temple où se réunissent, toutes obédiences confondues, les 13 loges de la capitale régionale, décrit la Franche-Comté comme une région d’implantation moyenne de la franc-maçonnerie. « On n’est pas dans une région où les francs-maçons sont très nombreux », précise celui qui va fêter l’année prochaine ses cinquante ans de loge dont onze années en tant que vénérable.

Le Grand Orient, créé en 1728, compte quelque 500 frères dans la région répartis dans 13 loges : sept dans le Doubs (quatre à Besançon, deux à Montbéliard et une à Pontarlier), trois dans le Jura (Lons-le-Saunier, Saint-Claude et Dole), une en Haute-Saône (Vesoul) et deux à Belfort. La Grand Orient annonce un effectif de 50 000 membres et de 1150 loges au niveau national. Il est plutôt marqué à gauche.

La Grande Loge de France, dont le responsable n’a pas donné suite à notre sollicitation, est représenté en Franche-Comté par sept loges dont deux à Besançon, une à Pontarlier, une à Montbéliard, une Belfort, une à Vesoul et une à Lons-le-Saunier. Cette obédience se situe plutôt à droite par opposition au Grand Orient.

Le Droit Humain est une obédience mixte qui dispose de six loges (deux à Besançon, une à Pontarlier, une à Montbéliard, une à Belfort et une à Dole).

La Grande Loge féminine de France compte quatre loges dans la région (Besançon, Pontarlier, Lons-le-Saunier et  Montbéliard).

La Grande loge traditionnelle et symbolique Opéra est une obédience née d’une scission avec la Grande loge nationale française en 1958 et qui compte une seule loge à Besançon.

La Grande loge nationale française est une obédience qui a la réputation d’être « affairiste » et se trouve en conflit avec les autres obédiences. Elle dispose d’une loge à Besançon et se réunit tout de même dans le même temple.

Le Grand Prieuré des Gaules, représenté dans la région par une seule loge à Besançon, a la caractéristique de faire référence au christianisme en tant que cadre de développement de la symbolique maçonnique.

L’Ordre initiatique et traditionnel de l’art royal est l’une des plus récentes familles maçonniques. Elle est mixte et ne compte qu’une loge à Besançon.

Une loge doit compter au minimum sept membres. Certaines d’entre elles dépassent la cinquantaine. Le Grand Orient accepte désormais les femmes, mais c’est à chaque loge de se déterminer. Depuis 2010, 93 femmes ont été initiées ou affiliées dont deux à Besançon.

La moyenne d’âge des membres du Grand Orient est de 55 ans. « Ce qui est trop élevé », avoue Jean-Claude Fontaine qui relève cependant avec satisfaction de plus en plus de démarches volontaires de jeunes pour entrer dans la franc-maçonnerie.

redaction

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mar, 30 Mai 2017h
théâtre du Scènacle - 6 rue de la Vieille monnaie - Besançon
Flyer 30 mai Culture Action
Mar, 30 Mai 2017 9h30 - 12h30
Gymnase - espace culturel - Besançon
Mar, 30 Mai 2017 13h30 - 17h00
BESANCON - Besançon
 ©PGI
Mer, 31 Mai 2017 14h00
salle Bidault (Kursaal), 2 place du théâtre à Besançon - Besançon
Mer, 31 Mai 2017 16h00 - 16h40
Salle de convivialité Jean Zay - Besançon