Infection invasive à méningocoque à Dijon: deux étudiants décédés

Publié le 24/12/2016 - 09:00
Mis à jour le 07/01/2017 - 10:02

Trois cas d’infection invasive à méningocoque (IMM) sont survenus entre octobre et décembre 2016 chez des étudiants de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, campus de Dijon. Deux de ces étudiants sont décédés, l’état de santé du troisième évolue favorablement.

 ©
©

Comme c’est le cas habituellement, dès le premier signalement, et pour chacun des cas d’infection, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté a procédé à la recherche des personnes ayant eu des contacts proches et répétés avec les étudiants, pour leur recommander une prophylaxie antibiotique et une vaccination.

La survenue sur une période de deux mois, de trois cas au sein du milieu étudiant, chez des jeunes adultes de la même classe d’âge, retient l’attention des autorités sanitaires.
L’ARS Bourgogne-Franche-Comté agit en lien avec la Direction Générale de la Santé, la Préfecture de la Côte-d’Or et l’Université de Bourgogne-Franche-Comté.

A ce stade, les professionnels de santé ont été informés de cette situation, en vue d’une vigilance particulière vis-à-vis de patients présentant des signes évocateurs de la maladie.

Que sont les infections invasives à méningocoque ?

Le méningocoque est un germe qui se transmet de personne à personne par les gouttelettes de salive. Ce germe très fragile, ne survit pas dans l’environnement, ce qui ne nécessite pas de désinfection des locaux fréquentés par un malade.
Les infections invasives à méningocoques sont des maladies rares en France. La méningite est la forme la plus fréquente.

Elle se traduit par une fièvre, des maux de tête, une raideur de nuque accompagnée de vomissements et d’une gêne à la lumière.
D’autres signes, en particulier digestifs ou articulaires, peuvent survenir.

En cas de doute, il faut consulter sans délai son médecin traitant.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Huit cas possibles au variant Omicron en France. Les ministres de la Santé du G7 se réunissent à Londres

Alors qu'en France huit cas possibles au variant Omicron du Coronavirus ont été détectés, les ministres de la Santé du G7 sont attendus en urgence à Londres ce lundi 29 novembre, face à l’inquiétude suscitée par ce nouveau variant. Une mutation qui continue à se propager à travers le monde malgré les fermetures de frontières. Les ministres de la Santé de la France, des États-Unis, du Canada, d’Allemagne, d’Italie, du Japon et du Royaume-Uni se retrouvent pour discuter de l’évolution de la situation sur Omicron, lors d’une réunion d’urgence.

Ce n’est pas parce qu’on en parle plus que la grippe a disparu : la CPAM du Doubs vous invite à vous faire vacciner

PUBLI-INFO • La vaccination contre la grippe saisonnière se déroule jusqu'au 31 janvier 2022 dans un contexte encore marqué par la crise sanitaire de la Covid-19. La vaccination contre la grippe est possible en ville depuis le 22 octobre, en Ehpad et établissements de santé depuis le 18 octobre afin de saisir toutes les opportunités de vaccination et d’optimiser les deux campagnes de vaccination, grippe et rappel Covid-19, et dans l’objectif d’un haut niveau de protection des plus fragiles.

Large oui des Suisses au pass Covid

En pleine cinquième vague et alors qu'un cas probable du variant omicron aurait été détecté, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d'instaurer le pass Covid, lors d'un vote marqué par une Alors que la police craignait des manifestations, seuls quelques dizaines d'opposants à la loi Covid se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, placé sous haute sécurité et entouré d'une clôture grillagée. au terme d'une campagne électorale houleuse.

Covid-19 : "hausse brutale" de la circulation du virus en Bourgogne Franche-Comté

Le taux d'incidence a doublé en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté et dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité des tests est à 5,5 %. La circulation du virus est plus active dans le Jura (326 cas pour 100.000 habitants), le Territoire de Belfort et le Doubs (228). Si on dénombre une centaine d' hospitalisations supplémentaires en une semaine dans la région, le nombre de patients en réanimation reste stable.

Doubs : masque et Pass sanitaire obligatoires dans les marchés de Noël

Après les annonces d'Olivier Véran à la mi-journée pour freiner la circulation du virus, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet a décidé de renforcer l’obligation de port du masque en prenant un arrêté incluant les zones extérieures densément fréquentées sur l’ensemble des communes du département.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.4
nuageux
le 30/11 à 6h00
Vent
2.4 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
93 %

Sondage