27 écoles "ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage" à Besançon

Publié le 17/06/2024 - 15:50
Mis à jour le 20/06/2024 - 15:07

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

"Nous avions promis que nous reviendrions sur ces questions", annonce d'entrée de jeu Anne Vignot, la maire de Besançon.

Le sujet est sensible, mais ne semble pas être tabou pour la maire qui affirme que les enfants ne courent aucun risque dans les écoles bisontines qui ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage. Selon Annaïck Chauvet, en charge de la transition énergétique, des bâtiments, des moyens techniques de la ville, les "relevés d’empoussièrement sont tous revenus négatifs"

"Les mesures montrent qu’il n’y a pas de danger pour les enfants", insiste Anne Vignot.

Quid des 63 écoles bisontines ?

En octobre dernier trois d’entre elles (soit 5 bâtiments) inquiétaient les élus de l’opposition à savoir : l’école Bruyère (Palente), l’école des Sapins (Saint-Ferjeux) et l’école Bourgogne (Planoise).

À cela, Annaïck Chauvet répond :

  • Ecole sapins : "Il y a déjà eu des recouvrements, d’empoussièrements. Nous sommes allés sur place, nous sommes intervenus pour des mesures conservatrices. Pour tout vous dire, c’était déjà fait, mais on a préféré recouvrir pour rassurer tout le monde. Nous n’avions pas d’obligation légale. Nous avons fait plus que ce que nous devions faire. Les mesures d’empoussièrement sont revenues négatives. Sous les dalles, il y a encore des parties contenant de l'amiante, c’est pourquoi, les travaux seront effectués lors des chantiers de mises en accessibilité et du nouveau restaurant scolaire.
  • Ecole Bourgogne : des travaux de désamiantage seront engagés. Le niveau AC2 demande des mesures de conservation, mais nous allons plus loin avec du désamiantage à l’été 2024. Depuis, des recouvrements temporaires ont été effectué en 2022-2023.
  • Ecole bruyère : recouvrement effectué en 2022-2023 et en désamiantage à l’été 2024.

Sur 63 écoles de la ville, 28 ne relèvent pas d’amiante (soit 44%). Pourquoi ce chiffre ? Soit parce que leurs DTA ne relèvent pas d’amiante, soit parce qu’elles ne sont pas concernées comme l’école élémentaire et maternelle Saint-Claude : leurs permis de construire ont été délivrés après 1997 (soit après l’interdiction de l’utilisation de l’amiante).

27 écoles "ont fait, font ou feront l’objet d’opérations de désamiantage"

"A chaque fois que nous menons des travaux, un diagnostique amiante est obligatoirement exigé", précise la Ville. Ainsi, ces travaux sont entrepris dans plusieurs cadres différents :

  • Soit dans celui du Plan Ecoles : le groupe scolaire Jules Ferry, l’école maternelle Kergomard, l’école maternelle Kennedy, l’école maternelle Boulloche, l’école élémentaire Viotte, l’école élémentaire de la Butte, l’école primaire Bouchard, l’école primaire Vieilles Perrières, l’école élémentaire Jean Macé, l’école élémentaire Paul Bert, l’école primaire Condorcet et le groupe scolaire Champagne.
  • Soit au travers des travaux du Plan de Restauration Scolaire : école primaire sapins, école Fourier
  • Soit encore au travers des Tranches Annuelles réalisées ou en cours de programmation entre 2024-2026.

Enfin, 16 écoles feront l’objet d’évaluations périodiques à réaliser tous les trois ans (les dernières évaluations datent de 2023).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Le taux de réussite au brevet en baisse dans l’académie de Besançon

Comme au niveau national, le taux de réussite au brevet est en baisse dans l’académie de Besançon avec un taux, toutes séries et tous candidats confondus qui s’élève à 85,4 % pour la session 2024. Soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2023. Voici les résultats plus en détail communiqués par le rectorat de Besançon.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

Législatives 2024 : la présidente de l’université de Franche-Comté appelle à ”rejeter” le Rassemblement national

La présidente de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, a partagé un communiqué le 1er juillet 2024 signé de France Universités, de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CdeÞ), de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Conférences des directeurs des écoles françaises de management (CDEFM) appelant à dire ”non” au Rassemblement national au deuxième tour des élections législatives anticipées le 7 juillet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.13
peu nuageux
le 14/07 à 06h00
Vent
0.79 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
89 %