Alerte Témoin

480km en vélo depuis Lons : suivez le parcours du médecin du SMUR

Publié le 25/04/2019 - 16:30
Mis à jour le 25/04/2019 - 16:16

Où en sont Yves Duffait et ses camarades cyclistes ? Ils étaient partis sur leurs vélos ce mardi 23 avril 2019 de Lons pour rejoindre le ministère de la Santé à Paris afin de protester contre la suppression d’une des deux lignes du SMUR. Tiennent-ils bons ?

©Du blanc pour sauver des Vies
©Du blanc pour sauver des Vies © ©Du blanc pour sauver des Vies

Pour rappel, le personnel du SMUR de Lons-le-Saunier est en grève illimitée depuis quatre mois afin de protester contre la suppression annoncée d’une des deux lignes de transport du SMUR de Lons.

Yves Duffait, responsable du SMUR de Lons, a décidé de rejoindre la Ministre de la santé Agnès Buzin à Paris depuis la capitale jurassienne afin de la sensibiliser à sa cause.

  • Premier point sur le parcours :

Mardi, vers 15h

  • Deuxième point sur le parcours :

Mardi, vers 21h

  • Troisième point sur le parcours :

Mercredi, vers 15h

  • Quatrième point sur le parcours :

Mercredi, vers 21h

  • Cinquième point sur le parcours :

Ce matin, vers 7h20

  • Sixième point sur le parcours : 

Ils sont arrivés ! Aux alentours de 14h, les cyclistes ont pu poser devant le Ministère de la Santé !

Ils sont ensuite rentrés dans le bâtiment, avec pour espoir de rencontrer la Ministre...

Infos +

Le challenge de Yves Duffait et ses camarades sont à suivre sur leur page Facebook.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Victime d'une cyber-attaque, Besançon appelle à la "vigilance"

Attention aux courriels d'hameçonnage ! •

Le 4 septembre dernier 2020, les infrastructures informatiques de Grand Besançon Métropole, de la Ville et du Centre Communal d’Action Sociale de Besançon, ont fait l’objet d’une cyber-attaque, qui a touché par ailleurs plusieurs collectivités et administrations en France. Une cyber-attaque qui a conduit la maire, Anne Vignot (EELV) à appeler à se montrer "particulièrement vigilant" concernant d'éventuels "mails piégés" envoyés par ces collectivités.

Quelles sont les différences entre les vins bio et les vins conventionnels ?

On continue notre série d'articles sur les vins dans le cadre des Foires aux vins qui se déroulent chez les cavistes et autres grandes surfaces en ce moment. Cette semaine, nous nous intéressons aux vins dits biologiques, biodynamiques. Ludovic Simard, gérant de La Cave d'Hugo au centre-ville de Besançon, spécialisé dans les vins bio, nous en parle…

Concertation des élus et prévention covid-19: « Il en va aussi de la survie de la vie associative » (Patrick Genre)

Comme annoncé, le Préfet du Doubs et l’Agence Régionale de Santé ont échangé ce 23 septembre 2020, en visioconférence, avec le président de l’Association des maires du Doubs, les Maires des chefs-lieux de canton, les maires des communes de plus de 5 000 habitants et les Présidents d’intercommunalités.

SONDAGE Covid-19 : limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Loup en Haute-Saône : certains éleveurs autorisés à effectuer des tirs de défense simple

Suite à l'attaque d'un ovin ce lundi 21 septembre 2020 à Fougerolles et à la présence avéré d'un loup, la préfète de la Haute-Saône et le préfet des Vosges ont pris des arrêtés autorisant certains éleveurs à effectuer des tirs de défense simple en vue de protéger leurs troupeaux contre la prédation du loup.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.74
couvert
le 29/09 à 12h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %

Sondage