4h30 pour des sourires : un Franc-Comtois va courir le marathon de Paris pour l'association Rose…

Publié le 18/03/2018 - 15:46
Mis à jour le 19/03/2018 - 12:06

Fabien Gautheron, habitant de Montperreux dans le Doubs, se lance le défi de participer au Marathon de Paris le 8 avril 2018. Au-delà de la performance physique, ce boucher de 34 ans souhaite récolter des dons pour l'association Rose… 

PUBLICITÉ

maCommune.info : Comment vous est venue cette idée de participer au Marathon de Paris cette année ?

Fabien Gautheron : « L’idée de participer au marathon de Paris m’est venue comme ça, un moment de délire un besoin d’aventure, de défi. »

mC : Pourquoi courir pour l’association Rose ?

Fabien Gautheron : « Il s’agit d’une association qui s’est créée pour une petite fille qui était atteinte de trois cancers à l’âge d’un an dont je connais la maman et une de mes amies fait partie de cette famille. Aujourd’hui, Rose à 5 ans et est en phase de guérison. Elle nous a donné une sacrée leçon de vie. Et cette association continue à récolter des dons pour venir en aide à des familles dans le besoin (pour payer des soins pour leur enfant, des trajets d’un hôpital à un autre, soulager le quotidien de familles traversant des moments difficiles comme ont pu vivre les parents de Rose. L’idée de poser une nouvelle pierre à l’édifice devenait évidente pour moi. » 

mC : Quel est l’objectif que vous aimeriez atteindre ? 

Fabien Gautheron : « À la base, courir le marathon de Paris était juste un défi personnel, mais je ne me voyais pas le faire sans but précis. Finalement, ce qui s’est transformé en défi personnel est devenu un projet associatif.

Mon but est de récolter des dons auprès de professionnels qui me verseront une somme au kilomètre parcouru. Par exemple : 5 euros le km sur 42 km du marathon revient à un don de 211 euros (déductibles de 66% d’impôt au donneur). Une fois le contrat signé, il n’y a plus qu’un seul objectif pour moi : réussir à courir la totalité du marathon en 4h30. Si c’est le cas, je récolterai les dons. Si c’est un échec, cela restera au bon vouloir du professionnel. La totalité sera versée à l’association Rose.  

D’où ma page Facebook 4h30 pour des sourires. On y trouve également une cagnotte en ligne pour compléter et faire encore plus de dons et également pour m’aider financièrement (car pas mal de frais personnels) pour que toutes les personnes qui souhaitent faire un geste puissent le faire via cette cagnotte (aucun minimum).

Comme je le dis, il n’y a pas de petits dons, il n’y a que de grands coeurs. »  

mC : Avez-vous déjà participé à un marathon ou d’autres courses ? Aimez-vous courir ?

Fabien Gautheron : « Alors non, je n’ai jamais participer à une course de running. Pour être honnête, je ne courrais même jamais, sauf au football depuis de longues années simplement. 

Pour être franc le marathon se prépare en 6 mois minimum environ. De mon côté mon projet est encore plus fou, car j’ai commencé à m’entraîner le 3 janvier dernier et le marathon à lieu le 8 avril prochain. Ca a fait beaucoup de sceptiques dans mon entourage et beaucoup m’ont dit que je n’y arriverai pas. Mais je leur donne rendez-vous sur la ligne d’arrivée à Paris !

Si j’aime courir ? Je ne sais pas trop, ce ne sont pas les courbatures du lendemain (rires) que j’apprécie… Je me suis mis à courir pour la bonne cause et cela me donne le sourire. Ce n’est pas toujours facile notamment avec le temps qu’il fait (pas mal de neige sur Pontarlier lol) mais je travaille, je m’accroche et le soutien de mes amis et de ma famille m’aide beaucoup. 

Et quand cela peut servir à redonner le sourire à d’autres personnes, ça vous donne envie d’avancer. »

Infos +

Pour faire un don sur la plateforme de financement participatif, rendez-vous sur www.leetchi.com/c/association-de-fabien

Pour suivre les entraînements et la préparation de Fabien, rendez-vous sur les pages Facebook :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

600 élèves de Planoise découvrent les métiers et les rôles de la sécurité à Besançon

600 élèves de Planoise découvrent les métiers et les rôles de la sécurité à Besançon

Depuis mardi dernier et jusqu'à samedi 12 octobre 2019, les Rencontres de la sécurité se déroulent devant le collège Diderot, dans le quartier Planoise à Besançon. Près de 600 écoliers et collégiens s'y sont rendus avec leurs enseignants pour découvrir les métiers de la police, de la Croix Rouge, des sapeurs-pompiers, la sécurité routière, etc. Ce vendredi était également l'occasion de marquer le lancement de la section des Cadets de la Sécurité Civile avec le préfet du Doubs et la président du Département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.19
ciel dégagé
le 14/10 à 9h00
Vent
0.7 m/s
Pression
1013.61 hPa
Humidité
66 %

Sondage