Alerte Témoin

7,2 millions d'euros alloués par l'ARS aux hôpitaux publics de la région

Publié le 30/01/2020 - 16:45
Mis à jour le 30/01/2020 - 16:48

L’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté alloue plus de 7 millions d’euros aux hôpitaux publics de la région, pour faire face à leurs besoins d’investissement du quotidien. Les deux plus importants financements ont été attribués au CHRU de Besançon (663.100 €) et le CHU Dijon-Bourgogne (769.100 €).

hall hopital besacncon chru chu
© d poirier

Dès ce mois de janvier, la première des trois tranches de 150 millions d’euros de crédits dédiés à l’investissement du quotidien est allouée aux hôpitaux. Pour les établissements de Bourgogne-Franche-Comté, cela représente un soutien de 7,2 millions d’euros.

A quoi vont servir ces fonds ?

Equipements et petits matériels indispensables, opérations de travaux courants ou de rénovation légère : des investissements immédiats peuvent "contribuer à améliorer le quotidien de l’hôpital et faciliter les conditions de travail dans les services de soins", indique l'ARS Bourgogne Franche-Comté.

C’est le but des moyens nouveaux prévus par le ministère des Solidarités et de la Santé dans le cadre du plan « Investir pour l’hôpital » annoncé à l’automne dernier.

L’Agence Régionale de Santé a souhaité que tous les hôpitaux publics de la région bénéficient de ce soutien. "60% du montant de l’enveloppe étant répartie au prorata du budget de chacun, le solde étant attribué aux hôpitaux particulièrement en difficulté", est-il précisé.

Reprise de dette et dégel de crédits

A cette somme de 7,2 millions d’euros s’ajoutent 14,5 millions d’euros de dégel de crédits, dont les hôpitaux publics de la région ont bénéficié fin 2019.

L’Agence Régionale de Santé prépare aussi activement avec les hôpitaux publics de Bourgogne-Franche-Comté la reprise de dette à hauteur de 10 milliards d’euros à l’échelle nationale.

Un accompagnement supplémentaire de 400 000 euros pour les unités sanitaires des établissements pénitentiaires

Les personnes détenues sont soignées au sein des unités sanitaires installées dans les dix établissements pénitentiaires de Bourgogne-Franche-Comté.

"Dans un souci d’améliorer les conditions de travail des personnels qui y exercent et d’accompagner leurs projets d’amélioration de la qualité des prises en charge, une enveloppe de crédits supplémentaires de 400 000 euros est attribuée aux établissements de santé qui gèrent ces unités", explique l'ARS.

Ces moyens pourront notamment permettre l’achat d’équipements et matériels
médicaux nécessaires au fonctionnement de ces unités, la réalisation d’actions de prévention ou d’éducation à la santé en faveur des personnes incarcérées ou des actions de formation pour les professionnels de santé qui interviennent auprès de ce public.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.76
partiellement nuageux
le 04/04 à 9h00
Vent
2.86 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
51 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune