A la Mission locale de Besançon, la Garantie Jeunes "pour apprendre en entreprise"

Publié le 12/07/2021 - 07:00
Mis à jour le 19/07/2021 - 15:31

PUBLI-INFO •

Pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire, un plan de relance économique a été développé lors de l’été 2020 par le Gouvernement avec pour priorité la lutte contre le chômage et la préservation de l’emploi. La Mission locale de Besançon se mobilise fortement et consacre une équipe de conseillers dédiés à la Garantie Jeunes !

 ©
©

Outre les autres mesures du plan #1jeune1solution, la Mission locale est particulièrement mobilisée sur la Garantie Jeunes… C'est quoi ?

Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement renforcé d’une durée de 12 mois qui aide à optimiser les chances des jeunes de trouver un emploi. Intégrer la Garantie Jeunes permet de bénéficier d’ateliers collectifs, d’entretiens individuels et de multiplier les immersions en entreprise. En appui de l’accompagnement, une allocation de 497€ peut être attribuée chaque mois.

 "Notre objectif est vraiment d'accompagner les jeunes vers l'autonomie et de leur permettre d'apprendre en entreprise, être le plus souvent en entreprise en commençant par des stages puis la signature d'un contrat de travail", explique Anne Dupeyron, directrice adjointe de la Mission locale à Besançon.

À qui s'adresse la Garantie Jeunes ?

Ce dispositif s’adresse aux jeunes de 16-25 ans, déscolarisées, sans emploi, sans formation, disponibles à temps plein et volontaires pour s’engager dans l’accompagnement renforcé. "Le fait d'accueillir les jeunes en ateliers collectifs pendant 4 semaines dans le cadre de ce dispositif les aide à se redynamiser, se remotiver, mais aussi à se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls et à se serrer les coudes", souligne Anne Dupeyron.

Un décret publié le 28/05/2021 a assoupli les critères d’éligibilité en matière de non-imposition, de ressources et de durée des parcours.

Dans le cadre du plan #1jeune1 solution, le Gouvernement a décidé d’augmenter les moyens alloués aux missions locales pour permettre une hausse du nombre d’entrées en Garantie jeunes.

Le nombre total de bénéficiaires potentiels en France est porté à 200.000 jeunes accompagnés en 2021.

À Besançon, l’État a fixé à la mission locale un objectif entre 366 entrées a minima et jusqu’à 486 entrées au maximum.

Ce sont 12 groupes de jeunes supplémentaires qui sont d’ores et déjà programmés en complément des 30 groupes annuels. L’équipe dédiée de la Garantie Jeunes vient d’être renforcée à travers le recrutement au 1er juin de deux nouvelles conseillères en insertion professionnelle.

La Garantie jeunes à Besançon c’est :

  • 358 entrées depuis le lancement du dispositif à Besançon au printemps 2015 à fin mai 2021
  • 888 jeunes ont terminé leur parcours de 12 mois
  • 2% ont démarré une situation professionnelle durant les 12 mois de GJ
  • 1% sont sortis avec une solution d’emploi ou de formation.

Il reste des places à Besançon !

Pour les prochaines entrées des 9 août, 11 août, 23 août, 25 août Il reste des places. Alors si vous êtes intéressé(e), n’hésitez pas à contacter la Mission Locale du Bassin d’Emploi de Besançon au 03.81.85.85.85 ou milobassinemploibesancon@milobfc.fr ou à venir directement nous voir au 10 C rue Midol à Besançon à proximité de la gare Besançon-Viotte.

©

#1jeune1solution #TousMobilisés #PourEtAvecLesJeunes

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.78
nuageux
le 27/07 à 6h00
Vent
0.43 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage