A quoi sert un conseil départemental ?

Publié le 28/03/2015 - 14:55
Mis à jour le 28/03/2015 - 14:56

Entretien des collèges, protection de l’enfance, entretien des réseaux routiers… Un conseil général, que nous appelons un conseil départemental depuis le 22 mars 2015, intervient dans de nombreux domaines divers et variés. Le second tour des élections se déroulera dimanche 29 mars 2015.

©mélodie Pardonnent – CG25 ©
©mélodie Pardonnent – CG25 ©

Les conseils départementaux sont des assemblées élues gérant les départements, dont les principales compétences sont l'action sociale, les collèges et les routes. L'ensemble de leurs missions est apparu avec les différentes étapes de la décentralisation.

Leur rôle dans le domaine social est très varié : actions en faveur des personnes âgées, des personnes handicapées ou de l'enfance, prévention ou insertion des personnes en difficulté... Les investissements dans ces domaines représentent environ 60% des budgets départementaux et 80% des personnels employés. 

L'État leur a notamment transféré les allocations universelles de solidarité, l'APA (Allocation personnalisée d'autonomie), la PCH (Prestation de compensation du handicap) et le RSA (Revenu de solidarité active), sans en assurer le financement. 

Aide aux communes 

Le réseau routier des départements compte 348.000 kilomètres, soit près de 50% des routes françaises. En parallèle, le conseil départemental développe, aux côtés de l'État et de la région, le réseau routier et autoroutier par le biais de contrats de plan. L'aménagement et l'exploitation des ports de commerce et de pêche, l'organisation des transports collectifs, notamment le transport scolaire, relèvent également de leur compétence. 

Le conseil départemental aide également les communes et les intercommunalités dans de nombreux domaines, de l'alimentation d'eau potable à l'électrification, en passant par l'embellissement des villages ou l'aménagement foncier. La construction et l'entretien des collèges, les subventions à de nombreux festivals ou rencontres culturelles sont aussi de la responsabilité des départements. 

Maintien des petits commerces 

Si le développement économique et social relève essentiellement des conseils régionaux, le département favorise l'accueil et la croissance des grands équipements de recherche. Dans les départements ruraux, son intervention permet le maintien d'activités comme les petits commerces, les écoles, les services publics de proximité. Ils participent aussi à la modernisation de l'agriculture et à l'installation des jeunes agriculteurs. 

Les conseils départementaux sont également chargés de la protection de l'environnement. Ils financent 86% du budget des comités départementaux du tourisme. Les dépenses des départements, fonctionnements et investissements ont totalisé 68,4 milliards d'euros en 2009.

Recettes et dépenses des conseils départementaux fluctuent beaucoup d'un département à l'autre : la Lozère dispose d'un budget de 118 millions d'euros, contre 2,65 milliards pour le département du Nord.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Européennes : le ministre Jean-Noël Barrot sera présent à Belfort ce vendredi 17 mai

Dans le cadre des élections européennes, Christophe Grudler, député européen et candidat sur la liste ''Besoin d'Europe'' a invité Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l'Europe pour une réunion publique qui se tiendra à Belfort le vendredi 17 mai 2024 à partir de 18h30 à la Maison du Peuple.

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Demande de protection fonctionnelle à Anne Vignot lors du prochain conseil municipal

Durant le prochain conseil municipal qui aura lieu jeudi 16 mai 2024, les élus seront amenés à délibérer sur l'octroi de la protection fonctionnelle à la Maire de Besançon suite aux propos violents et menaçants reçus personnellement sur les réseaux sociaux à la suite de son dépôt de plainte contre l’action du collectif Némésis menée durant le carnaval de Besançon le 7 avril dernier. 

Anne Vignot sur les relations entre Besançon et Dijon : ”On n’est pas des copains, mais…” 

EXCLUSIVITÉ • Lors de l’inauguration de l’exposition Made in Germany au musée des Beaux-Arts de Besançon le 3 mai dernier, c’était la première fois que l’on voyait les maires de Besançon et Dijon réunis dans un même projet, voire complices, avec des discours positifs et élogieux l’un envers l’autre. On le sait, les relations entre les maires de Besançon et de Dijon n’ont jamais été particulièrement au beau fixe, alors qu’en est-il dans les coulisses ? Les élu(e)s d'une région doivent-ils forcément s'entendre et collaborer ? On a rencontré Anne Vignot pour en parler...

Remplacer la place de la Révolution par la place Charles Quint : la proposition du MFC rejetée

Fin 2023, la Ville de Besançon a mis en place des ”Ateliers citoyens” permettant aux Bisontin(e)s de faire des propositions sur tout sujet concernant la vie locale. Celles ayant obtenu le plus de suffrages, lors d'un vote en ligne du 15 mai au 5 juin, feront alors l'objet d'un vote en conseil municipal. Mais la proposition du Mouvement Franche-Comté est jugée irrecevable.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.84
couvert
le 20/05 à 3h00
Vent
1.39 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
95 %