Accessibilité : "On y croit encore, c'est pour ça que nous allons manifester"

Publié le 10/02/2015 - 16:39
Mis à jour le 11/02/2015 - 09:13

L'Association des paralysés de France (APF) du Doubs se rendra mercredi 11 février 2015 à Dijon pour manifester contre l'ordonnance du 26 septembre 2014 qui sera discutée à l'Assemblée nationale fin février prochain. Ce texte, s'il est voté, aura un impact sur l'accessibilité dans la loi du 11 février 2005.

 ©
©

L'APF ainsi que de nombreuses associations luttant pour les droits des personnes en situation de handicap sont inquiètes quant l'accessibilité dans les lieux publics, en particulier dans les restaurants, les logements ainsi que les professions libérales telles que les cabinets médicaux.

40 ans après…

La premie?re loi sur l’accessibilite? datait de 1975. Il a fallu attendre la loi du 11 fe?vrier 2005, tant demande?e par les usagers, pour que certaines personnes espe?rent acce?der a? une vie sociale (se de?placer, faire ses courses, se soigner, etc.). Or, l’ordonnance du 26 septembre 2014 remet en question certaines dispositions de la loi de 2005. Par ailleurs, elle inte?gre des de?lais et des de?rogations dans la mise en accessibilite? des transports et des ba?timents recevant du public, et ce, malgre? les nombreuses alertes des associations au niveau national. Ces dérogations seraient dues à des lobbyings de restaurants, de constructeurs en bâtiment et des médecins libéraux selon Etienne Kauffman, directeur de la délégation APF du Doubs. Avec cette ordonnance, les petits commerçants auraient 3 ans de report, les grands commerces 6 ans, et 9 ans pour les collectivités et les transports. 

"On y croit encore, c'est pour ça que nous allons manifester"

"En une ordonnance, on nous supprime tout le contenu de la loi 2005 concernant l'accessibilité. On est plus qu'en colère. Les personnes en situation de handicap sont dépitées" nous raconte le directeur de la délégation APF du Doubs. Avant que cette ordonnance ne soit discutée à l'Assemblée nationale, "nous rencontrons tous les députés à travers la France pour leur demander un débat" précise-t-il. "On y croit encore, c'est pour ça que nous allons manifester à Dijon, en espérant qu'elle ne soit pas adoptée en l'état" termine-t-il. 

Cependant, Etienne Kauffman ne nie pas les efforts réalisés jusqu'à maintenant, en particulier entre 2005 et 2009. Des années pendant lesquelles "un vrai et bel élan a été notable de la part des collectivités, des commerçants, notamment le Tram à Besançon, les écoles primaires et l'accès à certains trottoirs".

Une trentaine d'associations se rendront à la manifestation prévue à Dijon mercredi 11 février à 14 heures sur la place Darcy dont une soixantaine de membres de l'APF du Doubs. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

Université de Franche-Comté : « une profonde inquiétude » de la part d’enseignants sur la réussite et la santé de leurs étudiants

Le Département de Mathématiques à l'université de Franche-Comté a adopté une motion faisant part de sa "profonde inquiétude concernant les conséquences de l'enseignement à distance" et demandant la réouverture de l'université aux étudiants, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier 2021.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Stations de ski, étudiants : le statu-quo

Ni restrictions supplémentaires, ni allégements: la France choisit le statu-quo des mesures déjà en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, qui protestent contre leurs conditions de vie.

Les autocollants sur les plaques d’immatriculation, c’est interdit !

Vous avez un autocollant représentant votre département, votre club de foot, une carte miniature de votre département, le drapeau à tête de Maure, ou tout autre symbole de votre lieu d'immatriculation ? Vous devez le retirer parce que c'est contraire au Code de la route… C'est ce qu'a confirmé la Cour de cassation dans arrêt du 16 décembre 2020.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.52
partiellement nuageux
le 24/01 à 9h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
98 %

Sondage