Accueil des réfugiés : Alain Joyandet s’interroge sur les bienfaits pour la France

Publié le 10/09/2015 - 16:46
Mis à jour le 11/09/2015 - 09:25

En ce jeudi 10 septembre 2015, le sénateur de la Haute-Saône Alain Joyandet s'est exprimé au sujet de l'accueil des réfugiés syriens et irakiens en France. Pour lui "la question n'est pas le nombre, mais l'ambition qu'a la France pour eux".

5AlainJoyandet004.JPG
Alain Joyandet est parti le premier... ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Depuis ce début de semaine, le débat sur le nombre de réfugiés à accueillir tient en haleine politiciens et citoyens. Pour Alain Joyandet, « la France a toujours assumé sa mission humanitaire » étant ouverte à l’accueil des réfugiés de guerre et des réfugiés politiques. 

Quel bienfait pour la France ?

Le sénateur s’interroge sur l’établissement des réfugiés dans l’hexagone. Il explique que « la capacité de la France à accueillir les femmes et les hommes qui fuient, avec leurs enfants, la barbarie islamiste ne doit pas dépendre de quotas négociés entre dirigeants européens dans l’urgence. Elle doit lui appartenir, à elle seule, et s’inscrire dans un projet de civilisation« .

Une distinction nécessaire entre réfugiés et migrants économiques

Alain Joyandet déclare que les réfugiés de guerre « sont dans la nécessité de se déplacer pour sauver leur vie ou préserver leur liberté sous la pression de Daesh » alors que les migrants économiques « font le choix du déplacement pour une meilleure existence« . Pour lui, « il serait préférable que les demandes d’admission à l’asile présentées par les candidats syriens ou irakiens soient examinées au sud de la méditerranée par les autorités européennes » afin d’éviter les expulsions d’immigrés en situation irrégulière.   

Un accueil limité dans le temps

Concernant l’accueil des migrants, Alain Joyandet préfère qu’il soit « provisoire et limité dans le temps » avant de poursuivre sur l’importance de « combattre et vaincre l’Etat islamique à l’origine de ce nouvel exode intercontinental« . L’Europe se montre alors comme « une nouvelle terre promise » pour les migrants.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.23
ciel dégagé
le 23/05 à 0h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1021.16 hPa
Humidité
92 %

Sondage