Adieu IUFM, bonjour les écoles supérieures du professorat et de l’éducation

Publié le 24/01/2013 - 09:18
Mis à jour le 24/01/2013 - 09:18

Les écoles supérieures du professorat de l’éducation (ESPE) ouvriront leurs portes en septembre 2013 et mettront fin aux IUFM, en place depuis une vingtaine d’année. Explication avec Pierre Statius, directeur de l’IUFM de Franche-Comté.

Refondation

La création des ESPE s’inscrit dans le cadre du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République qui a été présenté ce mercredi 23 janvier en Conseil des ministres.

Pour le directeur de l'IUFM de Franche-Comté (également premier vice-président de la Conférence des directeurs des IUFM), c'est un élément de satisfaction. Il voit dans cette refonte « le retour de la République ! ». « C’est la réforme que nous attendions depuis les années 80 », assure-t-il.

Des futurs enseignants mieux formés

Parmi les principaux changements dans la formation des enseignants : la professionnalisation. Elle se fera dès l’entrée en première année de master, avec l’intégration dans le concours au professorat d’épreuves didactiques, avec des approches pédagogiques et de mises en situation. 

« C’est une révolution pour le second degré », explique Pierre Statius. Le premier degré qui l’intégrait déjà ne verra, lui, pas de gros changements. En deuxième année de master, les étudiants deviendront stagiaires à tiers temps.

De plus, l’Etat propose un cadrage national des master. « C’est la garantie pour tous d’avoir la même formation à Besançon qu’à Brest. Cette réforme, c'est le retour de l'Etat », résume le directeur.

Une école universitaire et professionnelle

Chaque ESPE fonctionnera dans un système coopératif avec les autres unités de formation et de recherche de son université de rattachement. « Nous allons avoir une école universitaire et professionnelle. » De 500 étudiants, l’IUFM de Franche-Comté devrait ainsi passer à 1500 étudiants (en double inscription) après son passage en ESPE.

Les implantations locales de l'IUFM ne seraient également pas menacées. « Le président de l’université et moi-même sommes davantage dans une logique de rapprochement », commente Pierre Statius. Pas de fermeture prévue donc pour les sites de Lons-le-Saunier et Belfort. L’IUFM de Vesoul pourrait, lui, être intégré au site de l’IUT à proximité du lac de Vaivre, pour constituer « un campus ».

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Confinement et ouverture des écoles : « C’est un défi nouveau qui va singulariser la situation des établissements scolaires » (Recteur de la région)

Le recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté et de l'académie de Besançon Jean-François Chanet, a tenu une conférence de presse ce vendredi 30 octobre 2020 accompagné du préfet de Bourgogne Franche-Comté et du directeur régional de l'ARS pour donner quelques précisions concernant l'ouverture des établissements scolaires pendant le confinement à partir de lundi 2 novembre.

Confinement et rentrée scolaire : « Nous sommes dans le flou total »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, le syndicat Snuipp-FSU du Doubs réagit suite à l'annonce d'un nouveau confinement à partir de ce soir minuit tout en gardant les établissements scolaires ouverts. Même s'il est nécessaire que les élèves se rendent en classe, le syndicat demande à ce que "le maintien de l’ouverture des écoles soit accompagné d’un protocole réellement adapté à la situation sanitaire actuelle et des moyens nécessaires à sa mise en oeuvre".

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Prévention des violences et sensibilisation des enfants sur les temps périscolaires et extra-scolaires : appel à projets

Dans le cadre du plan de lutte contre les violences faites aux enfants, lancé en novembre 2019 par Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, les ministères des Solidarités et de la Santé et de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports lancent un appel à projet portant sur la prévention des violences et la sensibilisation des enfants sur les temps périscolaires et extra-scolaires. La date limite d’envoi des projets est fixée au 15 janvier 2021.

Hommage à Samuel Paty au lycée Pergaud de Besancon : « Assassiner un professeur touche le coeur même de notre république, notre démocratie, notre laïcité… »

Enseignants, personnels, élèves, parents. Plus de 250 personnes de l'ensemble de la communauté éducative se sont réunies ce mercredi 21 octobre 2020 dans la cour du lycée Pergaud à Besançon pour rendre hommage au professeur d'histoire-géographie tué vendredi dernier près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine.

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.25
nuageux
le 01/11 à 0h00
Vent
2.29 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
89 %

Sondage