Adoption par une homosexuelle : le sénateur Gérard Bailly en remet une couche

Publié le 18/11/2009 - 07:48
Mis à jour le 18/11/2009 - 07:48

Le sénateur UMP du Jura a demandé à l'Etat et au conseil général du Jura de faire appel de la décision du tribunal administratif de Besançon qui a accordé récemment la possibilité d'adopter un enfant à une enseignante homosexuelle.

 ©
©
Dans un communiqué, le sénateur qui est aussi vice-président du conseil général, demande au président du conseil général, Jean Raquin, de faire appel de la décision du tribunal qui accorde l'adoption à l'enseignante qui vit en couple depuis 20 ans avec une femme.
Gérard Bailly, qui a précédé Jean Raquin à la tête du conseil général, demande également au gouvernement de saisir le Conseil d'Etat. Il avait opposé son refus à la première demande d'adoption. Il avait ensuite fait appel, en 2000, d'une première décision du tribunal administratif de Besançon qui se positionnait pour l'octroi d'un agrément en vue d'une adoption.
Après avoir pris connaissance de la décision du tribunal, le 10 novembre, le conseil général du jura avait annoncé qu'il ne ferait pas appel.
 
Les juges administratifs lui enjoignaient d'octroyer un agrément d'adoption sous 15 jours à compter de la notification du jugement avec une astreinte de 100 euros par jour de retard.
 
Emmanuelle B. avait demandé au tribunal de lui accorder l'agrément qui lui avait été refusé à deux reprises, en 1998 et 2009, par le Conseil général du Jura. Face au refus des autorités françaises de lui accorder l'agrément, Emmanuelle B. s'était tournée vers la Cour européenne des droits de l'Homme. Celle-ci avait condamné la France pour discrimination sexuelle en octobre 2008.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La Suisse vote sur l’initiative anti-burqa

Les Suisses doivent décider ce dimanche d'adopter ou non l'interdiction de se dissimuler le visage, une mesure qui vise les rares femmes qui portent le niqab dans le pays alpin. Si le oui devait l'emporter, la Suisse rejoindrait la France, l'Autriche, la Bulgarie, la Belgique et le Danemark en bannissant le voile intégral.

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

Inscriptions jusqu'au 19 mars • L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Décès de Paulette Guinchard : une minute de silence observée à 12h00

La Ville de Besançon a décidé de mettre ses drapeaux en berne le jour des obsèques de Paulette Guinchard.Une minute de silence sera observée ce vendredi 5 mars 2021 à 12h00 en mairie sur l’esplanade des droits de l’Homme. Figure de la vie politique à Besançon et ancienne secrétaire d'État aux personnes âgées, elle est décédée ce jeudi 4 mars 202 à l'âge de 71 ans. Un registre de condoléances sera ouvert jusqu’à ses obsèques en mairie.

Violences conjugales : ouverture d’une permanence pour le droit des femmes à Métabief 

Suite à l’augmentation des faits de violences conjugales relevés sur de la Communauté de Communes du Mont d’Or et des Deux Lacs, la municipalité de Métabief a souhaité porter assistance aux femmes et aux familles en difficulté via le CIDFF : Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles. Il sera ouvert une fois par mois le mercredi après-midi.

À la rencontre de Gérard Vives, parrain de l’événement bisontin Lundisociable

Après être entré dans la vie des Français il y a presque 30 ans avec la série "Les filles d'à côté", Gérard Vives a continué sa carrière à la télévision, mais aussi dans le sport. Cette année, il a accepté d'être le parrain de Lundisociable qui se tiendra le 8 mars 2021 au Kursaal de Besançon. Il nous en parle...

RN57 : deux associations bisontines démontent les arguments « écolos » de LR et du PS

Suite aux nombreuses réactions médiatisées sur le projet d'aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis à Besançon, en particulier de Ludovic Fagaut (LR), Jacques Grosperrin (LR) et Nicolas Bodin (PS) avec des arguments "écologiques", l'Association Vélo Besançon (AVB) et Alternatiba, "très énervées" appellent "au bon sens" dans un communiqué du 27 février 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.19
nuageux
le 07/03 à 12h00
Vent
2.56 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
74 %

Sondage