Affaire Léonarda : pour Alauzet et Bertrand le préfet du Doubs ne doit pas être mis en cause

Publié le 16/10/2013 - 18:17
Mis à jour le 18/10/2013 - 15:07

L’affaire "Léonarda" continue de susciter de nouvelles réactions des politiques dans tous les partis. Pour Eric Alauzet, député EELV du Doubs qui connaît bien ce dossier, et Xavier Bertrand, député UMP de l’Aisne, la responsabilité ne doit pas reposer sur les épaules du préfet du Doubs. "Le préfet n'a pas été informé de la situation, donc c'est difficile de le mettre en cause", a déclaré Eric Alauzet.

eric_alauzet_assemblee_nationale.22.png
©assemblée nationale (capture)
PUBLICITÉ

Alors que ce qui est devenu « l’affaire Léonarda » suscite des déclarations de nombre de politiques (lire nos articles ci-dessous), Eric Alauzet, député EELV du Doubs, a pris lui aussi la parole pour préciser que le préfet du Doubs n’était pas informé de la situation lorsque la jeune Léonarda a été remise à la police lors d’une sortie scolaire organisée par son collège.

Un dérapage selon Eric Alauzet

« Le préfet n’a pas été informé de la situation, donc c’est difficile de le mettre en cause« , a expliqué mardi 15 octobre à la presse le député, qui connaît bien la famille, en racontant les circonstances de l’expulsion. Selon lui, « c’est un dérapage qui est le résultat de conditions fortuites« . « Ce n’était pas prévu comme ça. Le programme prévu, c’était d’aller chercher la famille de bonne heure pour aller à l’aéroport« , a-t-il dit.

Le matin du 9 octobre, « tout le monde était là dans la famille, les cinq enfants, la police, le maire de Levier, l’ancien maire. Il en manquait une, Leonarda ». « L’ancien maire, qui connaît bien Leonarda, l’appelle sur son portable et là tout le monde s’aperçoit qu’elle était dans le bus scolaire car elle avait dormi chez une copine« . « C’est à ce moment-là que les officiers de police auraient sans doute dû en référer à leur hiérarchie. Ils n’ont pas pris la bonne décision au bon moment« , a-t-il estimé.

Eric Alauzet était déjà intervenu auprès du préfet pour que « l’expulsion permette au moins le regroupement familial » parce que « le père était en rétention en Alsace, la famille dans le Doubs et il avait été question un moment que la famille soit expulsée dans des pays différents« . Mais davantage qu’à des personnes, le député en veut surtout au « climat délétère » de notre pays « qui peut amener des dérapages« . « Il y a trop de situations de rejet et de stigmatisation« , a-t-il ajouté.

Le préfet du Doubs ne doit pas être « la victime expiatoire« 

Xavier Bertrand, député UMP de l’Aisne, a déclaré, quant à lui ce mercredi 16 octobre, souhaiter que le préfet du Doubs ne soit pas « la victime expiatoire » de l’affaire Léonarda. Le gouvernement et la majorité ont « un problème avec l’application de la loi républicaine » concernant les reconduites à la frontière et les expulsions,
a accusé l’ancien ministre sur France 3. Or « il n’y a rien au-dessus des lois de la République« . Il a déploré « la cacophonie au sein du gouvernement sur un sujet essentiel« . Bien sûr « qu’il y a l’émotion, des questions qui se posent« , « à l’enquête » d’y répondre, a-t-il dit.

M. Bertrand a indiqué avoir l’impression de revivre la polémique sur les Roms qui avait opposé les ministres Manuel Valls et Cécile Duflot. « Avec une fois encore une personnalité aux abonnés absents, le président de la République, François Hollande« .

« Qu’on n’aille pas nous chercher une victime expiatoire en la personne du préfet« , a encore averti l’ancien ministre du Travail.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.85
légère pluie
le 16/10 à 0h00
Vent
2.933 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
94 %

Sondage