Affaire Mila : un Doubiste interpellé pour cyberharcèlement

Publié le 01/10/2021 - 11:49
Mis à jour le 01/10/2021 - 11:49

Le 28 septembre 2021, cinq nouvelles personnes ont été interpellées dont un Doubiste. Ils ont été placés en garde à vue pour cyberharcèlement. Ils seront jugés les 11 et 12 avril prochains. Ce jeudi, un homme de 24 ans a été condamné à dix mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris.

L’internaute de 24 ans était jugé pour avoir menacé l’adolescente lors du premier jour du procès de ses cyberharceleurs, en juin dernier.

Le jeudi 30 septembre, un jeune homme de 24 ans a été condamné à dix mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir menacé de mort Mila sur Twitter. Les faits s’étaient produits lors du premier jour du procès de plusieurs de ses cyberharceleurs, en juin dernier. En juillet, onze personnes avaient été punies de peines de quatre à six mois de prison avec sursis pour avoir injurié, harcelé et menacé de mort sur les réseaux sociaux la jeune femme, qui avait publié des vidéos polémiques sur l’islam.

Au début de ce retentissant procès en juin, Mehdi B. avait publié sur son compte Twitter, suivi par 400 abonnés, un message dans lequel il demandait si quelqu’un souhaitait décapiter Mila. Son message avait été signalé aux forces de l’ordre par un autre internaute. Dans un autre tweet, le prévenu avait exprimé le souhait "qu’Allah la brise". Il avait par la suite supprimé plusieurs de ses messages. "C’était ridicule", "j’ai été débile", s’est-il défendu lors de son l’audience.

Le prévenu fera appel

Le jeune homme a expliqué avoir agi sous le coup de l’énervement face à ce qu’il a considéré comme un "manque de respect" de la jeune femme et a concédé avoir "du mal" avec le blasphème. À la barre, Mehdi B., qui comparaissait libre, n’a cessé de minimiser les faits qui lui étaient reprochés et a concédé des excuses à la plaignante sous l’instance du parquet. Le ministère public avait requis contre lui six mois d’emprisonnement avec sursis. Son avocat a annoncé son intention de faire appel du jugement.

Le jeune homme, présenté comme un musulman non "rigoureux", avait expliqué en garde à vue que si le jour des faits, il "aurai(t) bien mis une baffe" à Mila, il souhaitait à présent "discuter avec elle". La jeune femme Mila était présente à l’audience. Elle n’a pas lâché le prévenu des yeux et a expliqué au tribunal que les messages qui l’ont visée "ne sortiront jamais de (s)a tête". Cinq autres personnes, interpellées mercredi et suspectées de l’avoir harcelée sur Internet et menacée de mort, ont été renvoyées devant le tribunal, qui les jugera en avril prochain.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Dernière ligne droite du programme « Plantons des haies ! » en Bourgogne Franche-Comté 

"Plantons des haies !", programme du plan France Relance engagé par l’État, entre dans sa dernière ligne droite cet été 2022. Ce programme du gouvernement soutient financièrement et administrativement les plantations en terres agricoles depuis juillet 2021. Les structures d’appui retenues pour faire partie du programme accompagnent techniquement les bénéficiaires dans la plantation des haies et d’arbres en intraparcellaires.

Bouchons sur l’autoroute des vacances : comment occuper les enfants dans la voiture ?

Bison Futé annoncé un samedi 30 juillet « noir » sur les routes en raison du fameux chassé-croisé entre les juilletistes et les aoûtiens. Il va falloir s’armer de patience dans les bouchons, ce qui n’est loin d’être facile… surtout quand on a des enfants à l’arrière impatients. Voici quelques conseils pour les occuper.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.06
légère pluie
le 15/08 à 21h00
Vent
1.83 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
92 %

Sondage