Affaire Narumi : le Chili a fourni les informations bancaires du suspect à la France

Publié le 07/01/2017 - 14:16
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:52

Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères a assuré ce vendredi à Paris à son homologue japonais de l'engagement de la France pour résoudre l'affaire Narumi. Dans le même temps,  le procureur du Chili a donné une conférence de presse concernant le principal suspect, un professeur assistant âgé de 26 ans.

capture_decran_2017-01-07_a_13.16.17.jpg
© Tv Asahi Capture
PUBLICITÉ

Alors que la France croit savoir que l'ex-petit ami suspecté de l'assassinat de Narumi début décembre à Besançon est au Chili depuis le 13 décembre, le procureur a indiqué que les autorités chiliennes ne pouvaient divulguer ce type d'information. Il a toutefois précisé que le Chili avait répondu cette semaine par écrit à la France en fournissant notamment des informations sur les comptes bancaires et des transactions réalisées avec la carte du principal suspect. (TV Asahi)

En cas d'interpellation, le Chili ne devrait pas enquêter sur l'affaire directement, le crime n'ayant pas été commis sur son territoire. Sur demande des autorités françaises, le Chili pourrait remettre le meurtrier présumé à la France mais cette décision d'extradition pourrait prendre d'autant plus de temps que la décision est susceptible d'un appel devant la justice chilienne.

Ce Vendredi 6 janvier 2017, le ministre japonais des Affaires étrangères en visite à Paris a abordé le dossier "Narumi" avec son homologue, Jean-Marc Ayrault. Lors d'une conférence de presse, Fumio Kishida a appelé à la coopération de la France en vue de la résolution de l'affaire. Le ministre français a assuré de son engagement dans ce dossier en précisant que la France informerait régulièrement le Japon sur l'avancée de l'enquête.

L'assassinat de Narumi dans le secteur de Besançon a provoqué un vent d'émotion au Japon. Une vingtaine de journalistes japonais étaient présents en début de semaine à Besançon lors de la conférence de presse donnée par la procureure Edwige Roux-Morizot. Des journalistes nippons se sont également rendus au Chili pour enquêter et rechercher l'ex-petit ami de Narumi. Il pourrait se trouver à "La Serana", un ville centrale du Chili à un peu moins de 500 km au nord de Santiago. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Affaire Narumi : la France s’apprête à demander l’extradition du suspect chilien

Le parquet de Besançon a finalisé une demande d'extradition du Chilien Nicolas Zepeda Contreras, principal suspect dans la disparition fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, qui sera transmise aux autorités chiliennes dans les prochains jours, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

La « colère » du père de Narumi Kurosaki face au silence de Nicolas Zepeda-Contreras

Après la conférence de presse du procureur de la République de Besançon suite à son voyage au Chili pour l'interrogatoire du suspect n°1 du meurtre de Narumi, Me Galley, l'avocate bisontine de la famille de Narumi Kurosaki, a pris la parole. Elle a fait part de "la grande détresse psychologique exacerbée" dans laquelle se trouvent les parents et les deux sœurs de Narumi qui ont vécu "comme un affront" le silence de Nicolas Zepeda-Contreras

Narumi : une seconde demande d’extradition de Nicolas Zepeda formalisé au Chili à l’automne

Près d'une semaine après avoir assisté au Chili à l'interrogatoire du principal suspect dans le meurtre de l'étudiante japonaise en décembre 2016 sur le campus de Besançon, le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux a annoncé ce jeudi 25 avril 2019 qu'une deuxième demande d'extradition serait formulée, et qu'un procès aura lieu à Besançon probablement en 2020.

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Affaire Narumi : le parquet de Besançon veut envoyer un juge d’instruction au Chili pour interroger l’assassin présumé

Le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux fait le point sur l'affaire de Narumi Kurozaki, l'étudiante japonaise portée disparue depuis le 4 décembre 2016. Après une phase de recherche du corps de Narumi de 2 ans, le parquet passe à la phase diplomatique avec le Chili.

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.14
légère pluie
le 10/12 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
97 %

Sondage