Procès Zepeda : malaise de la mère de Narumi, audience suspendue

Publié le 12/12/2023 - 08:07
Mis à jour le 12/12/2023 - 08:04

Le procès en appel de Nicolas Zepeda devant les assises de la Haute-Saône a été suspendu lundi soir après un malaise de la mère de Narumi Kurosaki, victime présumée du jeune Chilien.

La maman et les deux soeurs de Narumi Kurosaki. © Alexane Alfaro
La maman et les deux soeurs de Narumi Kurosaki. © Alexane Alfaro

L'audience reprendra mardi à 9h00, a indiqué le président de la Cour, François Arnaud.

Le malaise de Taeko Kurosaki est survenu alors que l'audience se tendait considérablement : Nicolas Zepeda, déjà soumis à un feu roulant de questions de la part de l'avocat général Etienne Manteaux, était bousculé par son propre avocat, Renaud Portejoie.

En fin d'après-midi, Nicolas Zepeda a été sérieusement mis en difficulté par M. Manteaux qui lui demandait de se justifier après l'audition des deux témoins-clés entendus dans la matinée, deux jeunes femmes qui avaient soutenu que le Chilien leur avait demandé d'effacer des messages très gênants pour lui et de leur envoyer la preuve de ces suppressions.

Des sanglots de plus en plus fort

Incapable de se justifier, l'accusé a ensuite été questionné par son conseil, Me Portejoie, qui l'a intimé de "dire les choses".

À mesure que ces deux échanges se prolongeaient, Mme Kurosaki a sangloté de plus en plus fort, s'effondrant dans les bras de ses deux filles, avant que leur avocate, Sylvie Galley, ne sollicite l'interruption des débats.

Condamné à 28 ans de prison en première instance, Nicolas Zepeda, qui fête lundi ses 33 ans, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Procès Zepeda : la défense demande le renvoi du procès

La défense de Nicolas Zepeda a demandé ce lundi 18 décembre 2023 le renvoi du procès alors que le Chilien devait s'exprimer pour la première fois sur l'assassinat de Narumi Kurosaki dont il répond en appel devant la cour d'assises de la Haute-Saône, en raison de nouveaux éléments ne figurant pas  selon les avocats dans la procédure.

Zepeda, manipulateur “à la limite de la mythomanie”, selon un expert

Le Chilien Nicolas Zepeda, rejugé en appel pour l'assassinat de son ancienne petite amie japonaise Narumi Kurosaki, présente un profil "manipulateur", "à la limite de la mythomanie", selon les conclusions d'un expert présentées jeudi devant les assises de la Haute-Saône, objets d'une passe d'armes entre lui et la défense.

Procès Zepeda : des traductions compromettantes au coeur des débats

"Souvenirs différents" ou "explications biscornues" ? : Nicolas Zepeda et une témoin se sont opposés lundi 11 décembre 2023 devant les assises de la Haute-Saône autour de traductions de messages en japonais potentiellement compromettantes pour le jeune Chilien, rejugé en appel pour l'assassinat de Narumi Kurosaki.

Affaire Narumi : Nicolas Zepeda reconnaît finalement sa présence dans la résidence de la victime

"Je suis rentré dans cette résidence pour frapper à la porte de Narumi" Kurosaki : accusé de l'assassinat de cette étudiante japonaise en décembre 2016, Nicolas Zepeda a reconnu mercredi pour la première fois, sept ans après, sa présence dans le bâtiment ou vivait l'étudiante japonaise.

Justice

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.35
partiellement nuageux
le 29/02 à 15h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
73 %