Affaire Narumi : une cagnotte pour soutenir sa famille japonaise

Publié le 05/05/2019 - 11:00
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:02

Le CLA, centre de linguistique appliquée, a créé le 1er mai 2019 dernier une cagnotte sur le site de financement participatif Leetchi. Elle pourrait permettre aux parents de la jeune Japonaise disparue depuis 2016 d'assister au procès à venir à Besançon en 2020 après une deuxième demande d'extradition du suspect.

 ©
©

Cette cagnotte, c'est une initiative de Frédérique Penilla, directrice du CLA de Besançon : " les revenus très modestes des parents de Narumi ne leur ont pas permis d'y envoyer leur avocate. De même, pour des raisons financières, ils pourraient devoir renoncer à venir au procès de l'assassin présumé, qui se tiendra dans les prochains mois à Besançon.  Cette situation semble particulièrement injuste et intolérable, s'agissant d'une famille durement éprouvée, qui ne sait toujours pas ce qu'il est advenu de leur fille venue étudier dans notre ville", peut-on lire sur la page du financement participatif.

Un interrogatoire au Chili

Après avoir assisté au Chili à l'interrogatoire du principal suspect dans le meurtre de l'étudiante japonaise en décembre 2016 sur le campus de Besançon, le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux a annoncé le 25 avril 2018 qu'une deuxième demande d'extradition serait formulée, et qu'un procès aura lieu à Besançon probablement en 2020.

Plus de deux ans après la disparition de Narumi - dont le corps n'a jamais été retrouvé - Étienne Manteaux était accompagné de l’un des magistrats instructeurs co-saisis dans cette affaire, Céline Bozzoni, du directeur d’enquête et d’un enquêteur de l’antenne de la police judiciaire de Besançon.

Narumi, une ancienne étudiante du CLA

La jeune étudiante japonaise âgée de 21 ans était au CLA de Besançon pour apprendre le Français et a été vue pour la dernière fois le 4 décembre 2016. « Plusieurs étudiants de la résidence ont entendu un grand cri dans la nuit du 4 au 5 décembre » avait confirmé Edwige Roux-Morizot, procureur de Besançon au moment des faits. Depuis, aucune trace de Narumi vivante décelée.

D'après l'avocate de Narumi, la famille de la victime est en "très grande détresse psychologique", ayant la sensation que "tout espoir de retrouver Narumi est révolu." Le père de la Japonaise aurait eu un "sentiment de colère de frustration" en apprenant que Zepeda n'avait voulu répondre à aucune question.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Couverture mobile 4G : 64 sites priorisés en Bourgogne Franche-Comté

Dans le cadre du "New Deal Mobile" (accord signé entre Gouvernement, l'Arcep, et les opérateurs mobiles en janvier 2018 visant à généraliser la couverture mobile en France), 64 nouveaux sites ont été désignés comme non (où mal) couverts en téléphonie mobile en Bourgogne Franche-Comté. Une couverture 4G leur sera fourni au plus tard dans les 24 mois.

Sondage – Pensez-vous partir à la montagne pendant les vacances de février ?

Les nouveaux variants de la covid-19, un possible reconfinement et pas de réouverture des remontées mécaniques des stations de ski prévue n'encouragent pas les Françaises et les Français à prévoir des vacances au ski en février prochain. Pour autant, certains gardent la ferme intention d'y aller pour se promener, changer d'air, tester la raquette... Et vous, pensez-vous partir à la montagne pendant les vacances de février ? C'est notre sondage de la semaine...

Comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Cette semaine, le lundi 18 janvier 2021 était le jour du "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.84
couvert
le 26/01 à 15h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
55 %

Sondage