Alerte Témoin

Affaire Narumi : une cagnotte pour soutenir sa famille japonaise

Publié le 05/05/2019 - 11:00
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:02

Le CLA, centre de linguistique appliquée, a créé le 1er mai 2019 dernier une cagnotte sur le site de financement participatif Leetchi. Elle pourrait permettre aux parents de la jeune Japonaise disparue depuis 2016 d'assister au procès à venir à Besançon en 2020 après une deuxième demande d'extradition du suspect.

Narumi.jpg
© FBK DR

Cette cagnotte, c'est une initiative de Frédérique Penilla, directrice du CLA de Besançon : " les revenus très modestes des parents de Narumi ne leur ont pas permis d'y envoyer leur avocate. De même, pour des raisons financières, ils pourraient devoir renoncer à venir au procès de l'assassin présumé, qui se tiendra dans les prochains mois à Besançon.  Cette situation semble particulièrement injuste et intolérable, s'agissant d'une famille durement éprouvée, qui ne sait toujours pas ce qu'il est advenu de leur fille venue étudier dans notre ville", peut-on lire sur la page du financement participatif.

Un interrogatoire au Chili

Après avoir assisté au Chili à l'interrogatoire du principal suspect dans le meurtre de l'étudiante japonaise en décembre 2016 sur le campus de Besançon, le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux a annoncé le 25 avril 2018 qu'une deuxième demande d'extradition serait formulée, et qu'un procès aura lieu à Besançon probablement en 2020.

Plus de deux ans après la disparition de Narumi - dont le corps n'a jamais été retrouvé - Étienne Manteaux était accompagné de l’un des magistrats instructeurs co-saisis dans cette affaire, Céline Bozzoni, du directeur d’enquête et d’un enquêteur de l’antenne de la police judiciaire de Besançon.

Narumi, une ancienne étudiante du CLA

La jeune étudiante japonaise âgée de 21 ans était au CLA de Besançon pour apprendre le Français et a été vue pour la dernière fois le 4 décembre 2016. « Plusieurs étudiants de la résidence ont entendu un grand cri dans la nuit du 4 au 5 décembre » avait confirmé Edwige Roux-Morizot, procureur de Besançon au moment des faits. Depuis, aucune trace de Narumi vivante décelée.

D'après l'avocate de Narumi, la famille de la victime est en "très grande détresse psychologique", ayant la sensation que "tout espoir de retrouver Narumi est révolu." Le père de la Japonaise aurait eu un "sentiment de colère de frustration" en apprenant que Zepeda n'avait voulu répondre à aucune question.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences conjugales durant le confinement : comment donner l’alerte ?

"les personnes en détresse peuvent être aidées" • Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a convenu avec Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, que les victimes de violences intra-familiales pourraient se rendre dans la pharmacie la plus proche afin de donner l'alerte. Voici l'ensemble des dispositifs existants pour donner l'alerte.

Témoignage : un médecin guéri du Covid-19 rend hommage aux soignantes du CHU de Besançon

Vidéos • Médecin généraliste à Salins-les-Bains, le Dr Damien Pollet a été testé positif au Covid-19 le 21 mars 2020 à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Après une semaine ponctuée d'une importante fatigue et de fortes fièvres, il développe une forme sévère du Coronavirus. Sa saturation en oxygène diminue le samedi 28 mars. Il est alors transféré par le SAMU à l'hôpital de Besançon. Guéri, de retour chez lui depuis le 1er avril, il a décidé de rendre  hommage aux "guerrières", ces femmes qui l'ont réconforté durant la maladie...

Agriculteurs atteints du Covid-19 : des services de remplacement mis en place

Depuis le 16 mars 2020, des services de remplacement assurent le remplacement d’agricultrices et d’agriculteurs touchés par le virus. Ils mettent tout en œuvre avec les exploitants(e)s concerné(e)s pour que cela s'effectue dans des conditions optimales. Des interventions répondent aussi à des absences liées aux gardes d'enfants.

Versements de prestations sociales : des mesures mises en place aux bureaux de Poste

La Poste a adapté son organisation à l’évolution de la situation sanitaire avec 11 bureaux de poste ouverts au public pour le Doubs. Afin que le versement des prestations sociales aux allocataires se déroule dans les meilleures conditions possibles, La Poste met en place un dispositif adapté, accessible dès le 4 avril via les distributeurs automatiques de billets, et dès le 6 avril dans ses bureaux de poste, sur tout le territoire.

Coronavirus: le club de foot de Dijon donne 200.000 euros à des hôpitaux

Le club de football de Dijon (Ligue 1) a fait deux dons de 100.000 euros chacun aux centres hospitaliers de Dijon et Besançon pour les aider à faire face à l'épidémie de coronavirus. "Il nous paraissait normal de verser le même montant aux deux établissements" qui font partie de la région Bourgogne-Franche-Comté, a expliqué ce jeudi 2 avril 2020 le président du DFCO, Olivier Delcourt.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.84
ciel dégagé
le 05/04 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
69 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune