Affaire Narumi : l'extradition de Nicolas Zepeda aura lieu le 23 juillet

Publié le 28/06/2020 - 08:59
Mis à jour le 28/06/2020 - 08:59

L'extradition vers la France du jeune Chilien soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise à Besançon en 2016, aura finalement lieu le 23 juillet 2020

© dr  ©
© dr ©

"L'extradition (...) est convenue pour le jeudi 23 juillet", a indiqué dans sa décision le juge de la Cour suprême Jorge Dahm à l'issue d'une audience organisée par visioconférence à la demande du parquet qui souhaitait un durcissement des mesures préventives à l'égard du suspect.

Le juge a ainsi décidé l'application d'une "mesure d'assignation à résidence totale" afin de "garantir la remise (à la France) et   éviter un possible danger de fuite" de la part du suspect de 29 ans. Jusque-là, Nicolas Zepeda était sous contrôle judiciaire, assorti d'une interdiction de sortie du territoire.

En début de semaine, un document d'Interpol Chili, dont l'AFP avait eu copie, évoquait la date possible du 9 juillet pour l'extradition. Mais cette date n'a finalement pas été retenue, a indiqué le juge.

La Cour suprême chilienne a confirmé le 18 mai l'extradition du jeune homme vers la France. Les autorités françaises avaient normalement soixante jours pour venir le chercher, mais les restrictions liées à la pandémie de coronavirus (fermeture des frontières, rareté des vols) ont compliqué les choses.

Nicolas Zepeda est soupçonné de l'assassinat de son ex-petite amie Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise de 21 ans qui vivait sur le campus universitaire de Besançon, dans l'est de la France. Elle a été vue pour la dernière fois le 4 décembre 2016 sur le campus et son corps n'a jamais été retrouvé.

Selon l'enquête, peu avant la disparition de Narumi, les deux jeunes gens avaient pris leurs distances et l'étudiante japonaise avait débuté une nouvelle relation, suscitant la jalousie du Chilien.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Affaire Narumi : l’instruction sur le point d’être clôturée

Le dossier d'instruction de l'assassinat de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, en 2016 à Besançon, dont l'ancien petit ami chilien Nicolas Zepeda est l'unique suspect, a été transmis au procureur de Besançon en vue de la clôture de l'information judiciaire, a-t-on appris jeudi 7 janvier 2021. Le procès devra se tenir dans un délai d'un an.

Narumi : Nicolas Zepeda devrait être extradé vers la France le 9 juillet en vue de son procès

Selon un document d'Interpol Chili, le jeune homme de 29 ans, soupçonné d'avoir tué l'étudiante japonaise sur le campus de la Bouloie à Besançon en décembre 2016 sera extradé vers Paris le jeudi 9 juillet dans l'attente du feu vert des autorités sanitaires chiliennes en raison de la pandémie due au coronavirus.  

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Faits Divers

Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.91
couvert
le 18/01 à 6h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
98 %

Sondage