Agir pour l'emploi en Franche-Comté : le Crédit Agricole, l'Adie et Babyloan se retroussent les manches

Publié le 21/06/2016 - 08:15
Mis à jour le 23/06/2016 - 10:09

Ce lundi 20 juin 2016, le Crédit Agricole de Franche-Comté a signé, en accord avec l'Adie (Association pour le Droit à l'Initiative Economique) et Babyloan (financement participatif), une convention afin d'agir sur l'emploi dans la région. La signature s'est déroulée au Kalipso, un bar bisontin financé partiellement par l'Adie.

 ©
©

Un contrat tripartite

Elisabeth Eychenne, Directrice Générale du Crédit Agricole Franche-Comté, a engagé sa société à verser 350.000 euros à celle de Sébastien Morel, Directeur Régional de l'Adie Bourgogne Franche-Comté. 300.000 euros seront destinés aux prêts de microcrédits professionnels, l'activité principale de l'Adie. Les 50.000 restants serviront à faciliter l'emploi salarié, en améliorant par exemple la mobilité des demandeurs d'emplois. L'Adie va ainsi pouvoir soutenir près de 75 projets de création ou de développement d'activité supplémentaires et près de 20 projets mobilité. "Ce n'est vraiment pas négligeable" se réjouit Sébastien Morel, "sachant que nous avons contribué en 2015 à 220 projets de création d'entreprises, pour un montant total d'environ 1 350 000 euros en microcrédits."
(Découvrez le microcrédit en pratique chez Adie ici).

La volonté du Crédit Agricole d'encourager la création d'entreprises et d'emplois, par le biais des microcrédits, "provient d'une résolution pour la banque de soutenir l'activité Franc-comtoise" explique sa directrice. "Nous soutenons déjà l'innovation locale, avec par exemple la mise en place imminente du village de l'innovation à Besançon. Mais il s'agit ici d'une autre façon de le faire ; en injectant des liquidités pour le crédit, certes, mais aussi en créant des réseaux entre notre banque et un organisme spécialisé comme l'Adie. Cela facilite énormément les démarches pour les demandeurs de prêts." L'Adie est en effet un recours à un détenteur d'un projet qu'une banque se refuse à financer, faute de garanties suffisantes, grâce au microcrédit. Le Crédit Agricole pourra désormais les renvoyer directement auprès de la société de M. Morel.

Et Babyloan dans tout ça?

La plateforme en ligne de crowdfunding ("financement par la foule") initiée en 2008 par Arnaud Poissonnier profite également d'une collaboration avec les deux sociétés. Les prêteurs "volontaires" vont bientôt pouvoir bénéficier d'un site exclusivement franc-comtois, où ils pourront avoir accès à tous les projets, à soutenir à envie, dans la région. "Nous voulions renforcer nos actions solidaires auprès d'un public français, ce qui manquait au site actuel", explique son président. La société a donc attiré l'attention du Crédit Agricole de Franche-Comté, actionnaire de Babyloan depuis 2011 et dont la volonté de soutenir les micro-entrepreneurs locaux est forte. De plus, par la nature de leurs activités, Babyloan et l'Adie étaient déjà en étroite collaboration. Désormais, le Crédit Agricole financera l'Adie qui utilisera le site Babyloan afin de faire refinancer une partie de ces projets par le grand public. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévue de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 

Endettement des entreprises : comment les aider ?

En Bourgogne Franche-Comté, près de 20 000 entreprises ont bénéficié d’un PGE (Prêt Garanti par l’Etat). Emprunt qu'il faudra bien rembourser. Alors que l’activité tourne encore au ralenti dans plusieurs secteurs, la Banque Populaire BFC tente d’aider au mieux ces entreprises et leurs prêts avec sa « BOX PGE »…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.74
pluie modérée
le 22/01 à 15h00
Vent
1.94 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
97 %

Sondage