Agir pour l'emploi en Franche-Comté : le Crédit Agricole, l'Adie et Babyloan se retroussent les manches

Publié le 21/06/2016 - 08:15
Mis à jour le 23/06/2016 - 10:09

Ce lundi 20 juin 2016, le Crédit Agricole de Franche-Comté a signé, en accord avec l'Adie (Association pour le Droit à l'Initiative Economique) et Babyloan (financement participatif), une convention afin d'agir sur l'emploi dans la région. La signature s'est déroulée au Kalipso, un bar bisontin financé partiellement par l'Adie.

 ©
©

Un contrat tripartite

Elisabeth Eychenne, Directrice Générale du Crédit Agricole Franche-Comté, a engagé sa société à verser 350.000 euros à celle de Sébastien Morel, Directeur Régional de l'Adie Bourgogne Franche-Comté. 300.000 euros seront destinés aux prêts de microcrédits professionnels, l'activité principale de l'Adie. Les 50.000 restants serviront à faciliter l'emploi salarié, en améliorant par exemple la mobilité des demandeurs d'emplois. L'Adie va ainsi pouvoir soutenir près de 75 projets de création ou de développement d'activité supplémentaires et près de 20 projets mobilité. "Ce n'est vraiment pas négligeable" se réjouit Sébastien Morel, "sachant que nous avons contribué en 2015 à 220 projets de création d'entreprises, pour un montant total d'environ 1 350 000 euros en microcrédits."
(Découvrez le microcrédit en pratique chez Adie ici).

La volonté du Crédit Agricole d'encourager la création d'entreprises et d'emplois, par le biais des microcrédits, "provient d'une résolution pour la banque de soutenir l'activité Franc-comtoise" explique sa directrice. "Nous soutenons déjà l'innovation locale, avec par exemple la mise en place imminente du village de l'innovation à Besançon. Mais il s'agit ici d'une autre façon de le faire ; en injectant des liquidités pour le crédit, certes, mais aussi en créant des réseaux entre notre banque et un organisme spécialisé comme l'Adie. Cela facilite énormément les démarches pour les demandeurs de prêts." L'Adie est en effet un recours à un détenteur d'un projet qu'une banque se refuse à financer, faute de garanties suffisantes, grâce au microcrédit. Le Crédit Agricole pourra désormais les renvoyer directement auprès de la société de M. Morel.

Et Babyloan dans tout ça?

La plateforme en ligne de crowdfunding ("financement par la foule") initiée en 2008 par Arnaud Poissonnier profite également d'une collaboration avec les deux sociétés. Les prêteurs "volontaires" vont bientôt pouvoir bénéficier d'un site exclusivement franc-comtois, où ils pourront avoir accès à tous les projets, à soutenir à envie, dans la région. "Nous voulions renforcer nos actions solidaires auprès d'un public français, ce qui manquait au site actuel", explique son président. La société a donc attiré l'attention du Crédit Agricole de Franche-Comté, actionnaire de Babyloan depuis 2011 et dont la volonté de soutenir les micro-entrepreneurs locaux est forte. De plus, par la nature de leurs activités, Babyloan et l'Adie étaient déjà en étroite collaboration. Désormais, le Crédit Agricole financera l'Adie qui utilisera le site Babyloan afin de faire refinancer une partie de ces projets par le grand public. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : baisse du nombre de demandeurs d’emploi de 3,1 % sur un an

La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) et la préfecture de la Région Bourgogne Franche-Comté ont publié les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2021. On constate une baisse du nombre de demandeurs d'emploi dans les catégories A, B et C de 2,3 % sur le trimestre et de 3,1% sur un an.

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.15
ciel dégagé
le 28/10 à 3h00
Vent
1.21 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage