Agression d'un chauffeur de bus à Besançon : un acte "inadmissible" pour le maire

Publié le 14/08/2013 - 16:43
Mis à jour le 14/08/2013 - 16:43

Dans un communiqué de ce mercredi 14 août, Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, qualifie l’agression du chauffeur de bus qui s’est produite ce matin, d' »inadmissible » et  la « condamne avec la plus grande fermeté ». Il assure également la victime ainsi que l’ensemble du personnel roulant du réseau Ginko de  son « total soutien ». 

"Ce matin peu avant 7h, un chauffeur de bus Ginko a été victime d’une agression inadmissible dans le secteur de Fontaine-Ecu. Deux individus, un mineur et un majeur, l’ont roué de coups  après qu’il leur ait demandé de produire leur ticket de transport. Dès la fin de l’altercation, le conducteur a déclenché le système d’appel d’urgence, ce qui a permis l’interpellation rapide des auteurs de cette agression. Profondément marqué psychologiquement, le chauffeur a néanmoins pu rejoindre rapidement son domicile après les examens d’usage à l’hôpital.

Après cette agression que je condamne avec la plus grande fermeté, j’assure la victime, et plus largement l’ensemble du personnel roulant du réseau Ginko de mon total soutien. Il n’est pas acceptable que des agents et des personnels qui travaillent quotidiennement au service de la population soient ainsi victimes d’agressions caractérisées.

Je me félicite de l'action très rapide des services de la police nationale qui a permis de confondre les deux auteurs, et je fais confiance à la justice pour leur faire comprendre ainsi qu'à ceux qui seraient tentés de les imiter, que la société n’accepte pas ces comportements violents."   

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

Salon du chiot à Besançon : la Ville “pas favorable à ce type d’événement”

AJOUT RÉACTION VILLE • Ce week-end à Micropolis se tiendra le Salon du chiot, qui proposera la vente de chiots et de chatons. Un événement qualifié de "foire à la souffrance" par les associations engagées dans la défense du bien-être animal qui dénoncent l’organisation d’un tel salon et demande son annulation. Une pétition a été lancée en ligne...

Le projet de Maison des femmes pour l’égalité à Besançon se concrétise

Dans le cadre de la future Maison des femmes pour l’égalité qui sera implantée à Besançon, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Doubs et Solidarité Femmes organisent l'inauguration de l’association de préfiguration le dimanche 10 mars 2024 au Grand Kursaal de Besançon.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.43
couvert
le 03/03 à 6h00
Vent
1.76 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
90 %