Aïd-el-Kébir : 14 abattoirs autorisés en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 15/06/2024 - 11:03
Mis à jour le 13/06/2024 - 15:27

La fête de l’Aïd-el-Kébir débute le 16 juin 2024. Cette fête, qui dure traditionnellement trois jours, donne lieu à des abattages rituels d’animaux et doit se dérouler dans le respect des réglementations sanitaires, environnementales, relatives à la protection animale et commerciales, rappelle la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt dans un communiqué.

 © Alexas_Fotos/Pixabay
© Alexas_Fotos/Pixabay

Les personnes qui souhaitent célébrer cette fête peuvent : 

  • acheter les carcasses d’animaux abattus pendant l’Aïd auprès de bouchers ou de la grande
    distribution ; 
  • se rapprocher des associations cultuelles musulmanes pour la commande d’un animal ; 
  • contacter un abattoir pérenne ou temporaire autorisé effectuant l’abattage rituel le jour de
    l’Aïd.

14 abattoirs en Bourgogne Franche-Comté

La liste des abattoirs autorisés pour l’année 2024 est disponible sur le site du Ministère chargé de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire (MASA), ainsi qu’auprès des associations. Dans la région Bourgogne-Franche Comté, 14 abattoirs sont ou pourront être autorisés. 

”Les contrôles réalisés par les services de l’État dans ces abattoirs lors de l’Aïd permettent d’assurer la protection de la santé publique, en assurant une inspection vétérinaire post mortem et en écartant les animaux malades et les viandes impropres à la consommation. Une marque officielle ou estampille, apposée sur les carcasses, est la garantie d’une inspection sanitaire. Ces contrôles permettent également de veiller au respect de la protection animale et de l’environnement”, souligne la Direction régionale de l’alimentation.

Les interdictions

Les services de l’État rappellent qu’”il est interdit aux particuliers de pratiquer eux-mêmes des abattages, ou, pour les éleveurs, d’abattre leurs animaux pour le compte de particuliers. Les abattages clandestins, c’est-à-dire en dehors des abattoirs autorisés, constituent un délit, passible de peines allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende (article L.237-2 du code rural et de la pêche maritime – CRPM).”

Il est également rappelé qu’”il est interdit aux particuliers de transporter des ovins ou des caprins en l’absence d'une déclaration à l’établissement de l’élevage (EDE) de son département et d'un document de circulation (article R215-12 du CRPM)”. Il est donc fortement recommandé aux particuliers de faire appel à des professionnels pour assurer le transport des animaux vivants jusqu’à l’abattoir dans des camions dûment agréés. Le transport d’animaux, dans des conditions incompatibles avec le bien-être animal, est interdit et passible de 750 euros d’amende (article R. 215-6 du CRPM). 

”Des services des directions départementales de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DD(ETS)PP), la police et la gendarmerie seront mobilisés pour faire respecter les dispositions réglementaires”, précise la Direction régionale de l’alimentation.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter la DD(ETS)PP de votre département. 

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Aïd-el-Kébir : 14 abattoirs autorisés en Bourgogne-Franche-Comté

La fête de l’Aïd-el-Kébir débute le 16 juin 2024. Cette fête, qui dure traditionnellement trois jours, donne lieu à des abattages rituels d’animaux et doit se dérouler dans le respect des réglementations sanitaires, environnementales, relatives à la protection animale et commerciales, rappelle la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt dans un communiqué.

Manifestation contre l’antisémitisme à Besançon : qui vient, qui ne vient pas ?

Jeudi 9 novembre, la Licra Besançon - Franche-Comté a lancé un appel à manifester dimanche 12 novembre à 15h00 à Besançon contre l’antisémitisme, comme à l’appel de la présidente de l’Assemblée nationale et du président du Sénat. Depuis l’annonce, plusieurs politiques ont exprimé leur volonté d’y participer… ou pas.

Une congrégation catholique condamnée pour travail dissimulé

La congrégation Famille missionnaire Donum Dei a été condamnée à Épinal pour travail dissimulé de femmes étrangères. Les Travailleuses missionnaires de l’immaculée étaient réparties sur les sites de Marseille, La Grâce-Dieu, Domrémy-la-Pucelle, Lisieux, Menton, Ars-sur-Formans, Lourdes, Toulon et Besançon.

François Hollande à Besançon : “Anne Hidalgo doit présenter le plus vite possible ses propositions”

Ce mercredi 15 décembre, François Hollande était à la librairie L’Intranquille à Besançon pour dédicacer son livre Affronter (Éd. Stock). Il en a profité pour échanger avec des jeunes, particulièrement nombreux au rendez-vous, sur l’expérience d’être candidat à l’élection présidentielle et conseillé à la candidate du PS Anne Hidalgo de présenter « le plus vite possible » ses propositions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.22
couvert
le 14/07 à 21h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
82 %