Aides régionales : les projets soutenus dans le Doubs...

Publié le 12/07/2018 - 14:41
Mis à jour le 12/07/2018 - 14:41

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le vendredi 6 juillet 2018. Les élus régionaux ont examiné 111 rapports pour un montant global de 99,7 millions d’euros. Au cœur des priorités : l’emploi et la formation, la culture et la fraternité, mais aussi l’environnement.

 © DR
© DR

En ce qui concerne la partie "emploi-formation", les élus ont voté 15 rapports concernant les lycées pour un montant de plus de 9 millions d’euros. Il s’agit principalement d’opérations engagées dans le cadre des chantiers prévus au Plan Pluriannuel d’Investissements (PPI), des travaux de réfection, d’entretien, de mise aux normes, de sécurisation et des équipements.

A titre d’exemples :

  • 765 000 euros pour équiper les établissements (dont 400 000 euros pour le déploiement d’un logiciel de magasinage destiné aux unités de restauration) ;
  • 2,4 millions d’euros pour la réfection des toitures au lycée Henri Vincent à Louhans (71) ;
  • 1,2 million d’euros d’autorisation de programme pour les travaux à l’internat (création de 121 lits supplémentaires) au lycée Xavier Marmier à Pontarlier (25) ;
  • 530 000 euros pour la mise aux normes du rez-de-chaussée du bâtiment dédié à l’hébergement des internes à l’ENIL de Mamirolle (25).

Pour la partie formations paramédicales pour les demandeurs d’emploi, les élus approuvent l’ouverture d’une enveloppe de crédits pour la rentrée 2018 de 2,04 millions d’euros pour 587 places de formation d’aides-soignants, d’auxiliaires de puériculture et d’ambulanciers en Bourgogne-Franche-Comté.

Pour l'enseignement supérieur, la commission permanente vote une enveloppe de 800 000 euros pour l’achat d’équipements pédagogiques et numériques destinés aux établissements d’enseignement supérieur (universités de Bourgogne-Franche-Comté, l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, AgroSup Dijon, l’ENSMM, le campus des Arts et métiers de Cluny, l’institut des Beaux-Arts de Besançon et l’Ecole supérieure de musique de Bourgogne-Franche-Comté).

Voici la répartition des fonds pour le département du Doubs :

Travaux de l’Hôtel de ville de Besançon

Les élus accordent une aide de 160 200 euros à la Ville de Besançon pour les travaux de restauration de la charpente, de la couverture et de la façade principale du corps central de l’Hôtel de ville. L’édifice mêle les innovations architecturales de la Renaissance et les particularités locales, telle que la pierre de Chailluz mise en œuvre en bossage. En juin 2015, le corps principal du bâtiment a été la cible d’un incendie qui a endommagé le rez-de-chaussée, le 1 er étage ainsi que la façade principale. Après une première tranche de travaux de rénovation en 2017, la municipalité souhaite poursuivre la restauration de l’édifice en quatre nouvelles tranches pour un montant total estimé à trois millions d’euros.

L’édifice accueillera au rez-de-chaussée un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) qui offrira au public des outils de connaissance et des clefs de lecture sur l’environnement architectural, patrimonial et paysager de la ville, dans le cadre de la convention " Ville d'art et d’histoire". L'office de tourisme sera situé au même niveau.

Aménagement de la place Droz-Bartholet à Villers-Le-Lac

La Région accorde une enveloppe de 106 870 euros à la commune de Villers-Le-Lac pour le réaménagement de la place Droz-Bartholet. L’objectif est de construire un ensemble harmonieux entre les composantes esthétiques, le nombre de places de parking, les cheminements piétons et les nouveaux espaces de vie.

Pour améliorer l’attractivité de la place et ses abords, le projet prévoit : une remise en valeur des éléments existants (promontoire du Doubs ; monument aux morts),l’accessibilité des commerces, en créant notamment des accès PMR, la valorisation du patrimoine végétal, une réorganisation de l’espace de stationnement et une augmentation du nombre de places ; la création d’un parc public à usages multiples : jeux (création d’une aire de jeux pour les plus jeunes), sport, promenade (mobilités douces) et la création de deux scènes pour les cérémonies et les événements.

Initiative au féminin

Initiative Doubs Territoire de Belfort bénéficie d’une aide de 22 000 euros pour soutenir le concours « Initiative au féminin ». Ce concours vise à sensibiliser largement le public féminin à la création d’entreprises, notamment par la mise en lumière d’expériences réussies de créatrices locales (seulement 30 % des créateurs d’entreprise sont des femmes). Cette action de sensibilisation a été créée avec l’appui de la Délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité et s’inscrit dans le partenariat État-Région-Caisse des Dépôts pour le développement de l’entrepreneuriat féminin.

Le public visé est la population féminine, active et apprenante (des établissements d’enseignement secondaire et supérieur de la région). L’objectif est fixé à 3 000 femmes sensibilisées, réparties sur l’ensemble du territoire de Bourgogne-Franche-Comté. Les opérateurs de l’accompagnement, les réseaux bancaires seront également les cibles indirectes de cette opération de sensibilisation.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.8
légère pluie
le 16/06 à 21h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
87 %