Alerte aux pollens de graminées : Un risque allergique très élevé cette semaine

Publié le 04/06/2017 - 10:45
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:13

La semaine du 2 au 8 juin 2017 sera particulièrement difficile pour les allergiques aux graminées. La région est placée en niveau 5. Comment cela se fait-il ? Quels sont les symptômes d’une allergie ? Quelles sont les précautions à prendre ? Eléments de réponses ….

Selon Atmo, association agrée en charge de la surveillance de la qualité de l'air, "les pollens de graminées, espèce dont le pollen est fortement allergisant, sont bien présents actuellement sur l’ensemble de la France et provoqueront, d’après le RNSA, un risque d’allergie très élevé pendant plusieurs semaines".

 Un pic au mois de juin

Le pollen des graminées est considéré comme le plus allergisant, très répandu dans notre région, il est la principale cause des allergies. On reconnait facilement ces plantes au bord des chemins ou dans les pâturages.

pollen graminées

En Franche-Comté, la première pollinisation des graminées a généralement lieu autour du 6 avril, jusqu’au 15 septembre. Mais les principaux pics s’observent entre le 25 mai et le 9 juin 2017.

pic pollen graphique

Il faudra attendre les averses et les orages pour voir diminuer les allergies.

Les symptômes

"Les pollens, aspirés par l’homme, peuvent irriter le système respiratoire et provoquer rhino-conjonctivites (rhume des foins), toux, gènes respiratoires, démangeaisons, voire asthme, urticaire et eczéma", explique l'association. Ces symptômes allergiques peuvent être augmentés par la présence simultanée de "plusieurs pollens allergisants, la pollution atmosphérique ou l´existence de réactions croisées" (soit entre des pollens de la même famille, soit ou entre des pollens et certains aliments.)

Les précautions à prendre

Chez les personnes allergiques, les pollens peuvent provoquer des conjonctivites,  de l’asthme, le nez qui coule, des éternuements... Dans ces circonstances, il  leur est recommandé de suivre leurs traitements ou de consulter leur médecin.

Pour limiter les risques :

  • Aérez votre logement tôt le matin ou en soirée, fermez les fenêtres le reste de la journée, évitez les promenades dans les champs ou les herbes hautes par temps sec et ensoleillé, surtout en milieu ou fin de journée             
  • Portez des lunettes de soleil afin de protéger vos yeux des pollens              
  • En voiture, roulez vitres fermées, notamment en campagne, évitez de mettre à sécher le linge dehors ;
  • Ne tondez pas votre gazon vous-même 
  • Rincez  vos cheveux avant  de  vous coucher afin d’éviter le transfert des pollens accumulés en journée sur l’oreiller.

Qu'est-ce qu'Atmo Franche-Comté ?

ATMO Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) et le  Réseau des Allergologues de Franche-comTé (RAFT), surveille les pollens en FrancheComté. Cette surveillance permet :

  • Aux médecins francscomtois de mieux diagnostiquer une allergie chez les patients venus les  consulter ;
  • Aux personnes allergiques de limiter les effets de l’allergie en prenant un  traitement préventif au début  du pic pollinique.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.12
peu nuageux
le 23/04 à 0h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
93 %