Allaitement : cachez ce sein ?

Publié le 25/06/2022 - 12:00
Mis à jour le 02/08/2022 - 13:11

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

 © Seeseehundhund/Pixabay
© Seeseehundhund/Pixabay

Et encore une. Depuis quelques mois, difficile de passer à côté : les mères allaitantes ont du mal à conserver le droit de cité ; la dernière en date fut celle du Louvre.

Réellement : quel est le problème ?

Pour rappel, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois, la poursuite de l’allaitement jusqu’aux 2 ans de l’enfant, voire au-delà suivant le désir de la mère – et de l’enfant.

Car avant d’être destiné à être un objet érotique, le sein sert à nourrir le petit humain. Que l’on souhaite / puisse avoir des enfants ou non, que l’on souhaite / puisse allaiter ou non (le manque d’informations concernant la mise en place de l’allaitement, qui n’a rien de « naturel », est d’ailleurs édifiant !), que l’on souhaite / puisse garder ses seins ou non, ou les utiliser dans une perspective de plaisir ou de séduction : la question n’est pas là, chacune son corps, chacune ses choix. Elle est plutôt : comment garantir un bon déroulement de l’allaitement si on ne peut pas nourrir son bébé dans un lieu public ? Demanderait-on à un parent d’emmener son enfant dans les toilettes pour lui donner le biberon ou son goûter ?

"Ceci n’est cependant aucunement une pression supplémentaire mise sur les mères"

Oui, le lait maternel a tout ce qu’il faut pour faire grandir le nourrisson correctement : meilleure protection contre les infections, impact positif sur le développement cognitif et sur l’apparition des allergies, etc.,  les bienfaits de l’allaitement maternel ne sont plus à démontrer. Sa composition, qui évolue en cours de tétée et avec l’âge du bébé, s’adapte en permanence à son développement physique et cérébral. Mais attention : ceci n’est cependant aucunement une pression supplémentaire mise sur les mères, qui font ce qu’elles veulent – et ce qu’elles peuvent ; le meilleur pour le bébé, c’est surtout d’avoir une mère qui va le mieux possible, et qui est soutenue dans ses choix.

L’allaitement maternel se pratique par définition à la demande : le nourrisson sait quand il a faim, et il sait également quand il n’a plus faim ; il sait parfaitement s’autoréguler. Avoir la chance d’avoir une réponse adaptée à ses sensations de faim et de satiété est la meilleure façon pour un être humain de bien débuter son rapport à l’alimentation : quand le bébé a faim, il mange ; quand il n’a plus faim, on ne le pousse pas à continuer. Et contrairement aux croyances répandues, introduire de la frustration chez un nourrisson ne le prépare pas à affronter la dureté du monde ; on lui apprend surtout qu’il ne peut pas compter sur son entourage. L’apprentissage de la frustration apparaît plus tard dans son développement.

Empêcher les mères d’allaiter en public, c’est donc soit les cloîtrer à la maison avec leur bébé, soit éloigner leur nourrisson de ce fantastique mécanisme d’autorégulation de faim et de satiété – et c’est bien dommage.

"Non, une femme qui allaite n’est pas en train d’essayer de vous séduire, ou de porter atteinte à votre pudeur : elle nourrit son enfant !"

Le contrôle social des corps des femmes a malheureusement encore de beaux jours devant lui ; nous pouvons cependant y réagir collectivement : en repensant l’espace public (pourquoi ne pas aménager des espaces pour préserver la pudeur de certaines femmes allaitantes ?) ; en n’attardant pas son regard sur une femme qui allaite (oui, même si on « trouve ça beau » : ce n’est pas un spectacle) ; en garantissant aux mères qui ont une activité professionnelle un temps et un espace pour pouvoir tirer leur lait sur leur lieu de travail (comme le prévoit normalement la loi) ; et bien sûr, en ne leur demandant pas d’aller s’isoler dans les toilettes !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.73
partiellement nuageux
le 18/04 à 21h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
91 %