Alstom : 100 nouveaux TGV du futur commandés par la SNCF

Publié le 26/07/2018 - 09:47
Mis à jour le 26/07/2018 - 14:12

Ce mercredi 25 juillet, les élus du Territoire de Belfort ont rencontré Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, à Bercy pour aborder les dossiers industriels du département. L’achat de 100 TGV du futur ont été confirmé par le ministre. Une partie de l’éventuelle compensation financière payée par General Electric pour la non-création d’emplois promis dans le cadre du rachat d’Alstom sera versée à Belfort, où se trouve l’usine historique d’Alstom, ont indiqué ce mercredi 25 juillet 2018 les élus du Territoire de Belfort.
 

 ©
©

"C’est une bonne nouvelle, cette commande profitant au site de Belfort puisque les motrices des TGV y seront produites", explique Damien Meslot, le maire de Belfort.

Lors d'une réunion mercredi à Paris avec le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, "il a été convenu qu'une partie de la compensation financière que doit payer General Electric concernant la non-création de 1.000 emplois en France soit redéployée sur Belfort afin de diversifier les activités industrielles du Territoire", ont affirmé les élus dans un communiqué.

Une nouvelle offre de formation ?

"Une partie de cette somme servirait également à développer une nouvelle offre de formation et pourra être déployée pour aider les sous-traitants", ont ajouté le sénateur Cédric Perrin, les députés Ian Boucard et Michel Zumkeller, le président du conseil départemental Florian Bouquet et Damien Meslot, le maire de Belfort.

Engagement initial : un millier d'emplois en France d'ici fin 2018

En juin, le géant industriel américain, qui avait acquis la branche énergie d'Alstom en 2014, a considéré comme "hors d'atteinte" son engagement initial de créer un millier d'emplois en France d'ici fin 2018. Cela avait conduit Bruno Le Maire à affirmer que le groupe devrait alors payer "des compensations" à hauteur, selon les accords passés, de 50.000 euros par emploi net non-créé à la fin de l'année.

"S'il y a une éventuelle compensation, le montant devrait servir aux bassins d'emplois touchés, dont fait partie Belfort. Le ministre a aussi appelé les élus à travailler sur la méthode et les projets pour recréer des emplois industriels de qualité", a-t-on indiqué dans l'entourage du ministre.

"Il est important que le principe soit acté"

Si le montant d'éventuelles compensations financières à payer est encore loin d'être déterminé, "il est important que le principe soit acté" selon lequel l'argent versé par GE à l'Etat sera réutilisé pour dynamiser l'activité industrielle du Territoire de Belfort, a indiqué à l'AFP Cédric Perrin.

Outre l'usine historique d'Alstom, Belfort compte aussi une usine de GE et "la finalité est de conserver GE chez nous", a aussi souligné le sénateur.Bruno Le Maire devrait rencontrer le patron de GE John Flannery en octobre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.12
légère pluie
le 24/05 à 12h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
79 %