Alstom Transport balise sa voie

Publié le 25/09/2013 - 14:09
Mis à jour le 25/09/2013 - 15:22

Les sites d’Alstom Transport de Belfort et d’Ornans, en Franche-Comté, fédèrent un réseau de 75 entreprises sous-traitantes. Le constructeur ferroviaire travaille de plus en plus en partenariat avec ses sous-traitants. Il s’appuie aussi, en partie, pour sa R&D sur des laboratoires et des sociétés d’ingénierie extérieurs.

 

alstom_montage.jpg
© montage roman - photos carvy et alstom
PUBLICITÉ

Selon Jérôme Wallut, directeur général d’Alstom Transport France, la bataille sur les coûts n’est plus une fin en soi. "Tous nos sites, et spécialement ceux d’Ornans et de Belfort en Franche-Comté, développent des partenariats avec leurs sous-traitants, par souci de les faire évoluer au rang de concepteurs intégrateurs, mais aussi de les faire passer de PME au stade d’entreprises de taille intermédiaire (ETI)", indique le dirigeant.

Cette stratégie favorise de multiples rencontres techniques, des déplacements organisés à l’étranger : Inde, Afrique du Sud ou encore Kazakhstan, et un apport par Alstom de 8 millions d’euros au fonds de modernisation des entreprises ferroviaires, doté de 40 millions. Autre conséquence : le maintien en France d’un important outil industriel et de toute l’ingénierie.

Alstom Transport exploite au total dix sites, dont ceux de Belfort (600 salariés), centre d’excellence mondial pour les motrices TGV et les locomotives, et d’Ornans (400 personnes), à statut identique pour les moteurs.

Investissements et recrutements

Le premier fédère 50 entreprises et dépense 25 millions d’€ par an. Il vient d’intégrer 70 personnes, dont une cinquantaine d’ingénieurs parmi lesquels de nombreux diplômés de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM). L’unité d’Ornans , reconfigurée pour 10 millions d’€ entre 2008 et 2010, n’est pas en reste avec ses 25 sous-traitants, ses 8 millions d’achats annuels et sa quinzaine d’embauches récentes.

Lire la suite de l'article de Didier Hugue  avec notamment le témoignage de Olivier Cailler, ,gérant de Sosolic Industries à Ornans, sur le site de notre partenaire Traces Écrites 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.35
partiellement nuageux
le 23/10 à 9h00
Vent
0.16 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
66 %

Sondage