Ancienne maternité La Mère et l’Enfant à Besançon : des architectes s’élèvent contre sa démolition

Publié le 24/05/2024 - 17:27
Mis à jour le 24/05/2024 - 15:53

Alors que l’anciennne maternité La mère et l’enfant située sur le site de l'hôpital Saint-Jacques à Besançon va être démoli à partir du 25 mai 2024, des architectes et membres de la Maison de l’architecture de Franche-Comté s’élèvent contre sa disparition dans un communiqué du vendredi 24 mai. Il considère que ce bâtiment comme remarquable.

 © Google
© Google

Communiqué :

”Nous, architectes et membres de la Maison de l’Architecture de Franche-Comté, réagissons à la démolition de la Mère et l’Enfant, ancienne maternité de l’hôpital Saint-Jacques à Besançon, reconnue comme lieu important de vie et mémoire, mais non comme lieu important architecturalement.
Une mémoire que l’on détruit en démolissant les lieux. Les démolitions rendent la ville amnésique. 

La Mère et l’Enfant est un des très rares bâtiments représentatifs des constructions en préfabriqué-béton des années 70. Organisé autour d’un grand patio, il a toutes les qualités d’un bâtiment traversant, lumineux, ventilé, jouant du lien intérieur/extérieur. Sa façade rythmée et dessinée n’a rien à envier aux bâtiments contemporains, et montre la polyvalence de la matière béton. 

Nous demandons un débat ouvert sur ces questions et l’arrêt des démolitions.
Les démolitions représentent un enjeu essentiel pour la qualité architecturale et environnementale. Nous nous insurgeons de l’absence des architectes dans ces décisions. 

Combien de bâtiments perdus faudra-t-il pour que l’on cesse ces erreurs ?

Usine des compteurs (Schlumberger) avant la CCI, Collège St Joseph, Caserne Vauban, NPRU Planoise, immeuble rue Berlioz à Palente, église aux Cras... Et cette situation n’est pas propre à Besançon.
Alors que des exemples réussis existent,

  • à la démolition des grands ensembles nous opposons les réhabilitations dans la veine de Lacaton & Vassal,
  • à la démolition des églises nous opposons leurs transformations pour des usages variés et innovants,
  • à la démolition des casernes en pierre nous opposons la caserne Mellinet à Nantes,
  • à la démolition des usines nous opposons l’université de Mulhouse, le patrimoine horloger transformé en logements ou en écoles, ...

Alors que la déclaration de Chaillot signée par 70 pays dont la France demande la réhabilitation des bâtiments existants. 

La destruction du bâti, radicale, est un affront suprême au vécu des habitants, au patrimoine bâti, c’est un désastre de la mémoire, coûteux dans l'économie de projet et très impactant pour l'environnement.
Nous sommes loin de la " frugalité heureuse et créative ", manifeste et mouvement pour le ménagement des territoires. Pourtant nos ressources s’épuisent et le BTP s’impose comme le deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre en France. 

Démolir pour construire quoi ?

On démolit pour construire aujourd’hui en qualité moindre, avec des bâtiments qui répondent à des enjeux économiques mais non écologiques et sociétaux comme le font les réhabilitations. 

Nous, acteurs et partenaires des domaines de l'architecture, du patrimoine, de la culture, choisissons aujourd'hui de vous interpeller sur la place de l'architecture, comme approche culturelle politique et sociale de l'espace, dans les étapes de projet urbain en amont du projet architectural. 

Faisons de Besançon un laboratoire d’idées, d’actions et de projets, à la hauteur de ses penseurs utopistes et humanistes. 

Maison de l’architecture de Franche-Comté

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Législatives anticipées : une action dijonnaise contre l’abstention reprise au niveau national 

Alors que les Français sont appelés à voter pour une nouvelle Assemblée nationale les 30 juin et 7 juillet 2024, la Jeune Chambre économique de Dijon prolonge son action contre l’abstention "Retour aux Urnes", et voit celle-ci reprise au niveau national par la Jeune Chambre économique française et proposée à ses antennes locales dans 105 villes pour une diffusion massive sur le territoire.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.85
couvert
le 20/06 à 15h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
66 %