Annie Genevard sur le mariage pour tous : "Vous devez ce débat aux Français"

Publié le 06/12/2012 - 09:30
Mis à jour le 06/12/2012 - 10:30

Le nouveau groupe de François Fillon Rassemblement-UMP (R-UMP) a posé  mercredi ses deux premières questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. Anne Grommerch a interpellé le premier ministre sur Florange. La députée du Doubs  Annie Genevard soupçonne le gouvernement de vouloir "escamoter"  le débat lié au mariage homosexuel. Regardez... 

annie_genevard.01.png
Annie Genevard a été la seconde députée du groupe R-UMP a posé au question au gouvernement ce mercredi 5 décembre 2012 © assemblée nationale (capture)

questions au gouvernement

PUBLICITÉ

 Le nouveau groupe Filloniste  a  posé ses deux toutes premières questions au gouvernement ce mercredi 5 décembre 2012 à l’Assemblée nationale. Annie Genevard qui fait des 72 députés R-UMP (voir la liste ici) a questionné le gouvernement sur la question du mariage pour tous après que la commission des lois eu reçu les représentants des cultes pour s’exprimer à ce sujet : 

« Songez que certains de nos collègues ont évoqué l’histoire du fascisme pour dire en substance au Cardinal Vingt-Trois : « L’Église catholique s’est presque toujours trompée, donc aujourd’hui encore vous vous trompez sur cette question ». C’est honteux ! (…) Adopter une telle loi à la va-vite sur un sujet aussi majeur est inacceptable. Cette loi n’est pas une loi comme les autres. Vous devez aux Français ce débat ». 

La garde des Sceaux, Christiane Taubira, a répondu à Annie Genevard : 

« Madame la députée, le débat a lieu : Mme Bertinotti, la ministre chargée de la famille, et moi-même avons déjà conduit des auditions. Il a lieu ici même, à l’Assemblée nationale. Il aura lieu – et je comprends votre impatience – dans l’hémicycle. Les députés auront l’opportunité d’apporter de la sécurité juridique aux couples concernés, ainsi qu’aux enfants qui grandissent déjà au sein de ces couples et qui ont le droit d’avoir une stabilité familiale.  Oui, nous portons cette réforme avec beaucoup de fierté, et c’est avec dignité que le Parlement la votera« . 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.83
couvert
le 19/07 à 0h00
Vent
2.43 m/s
Pression
1016.74 hPa
Humidité
91 %

Sondage